Preview JeuxActu.com

Le site français JeuxActu.com a réalisé une petite preview pour WAR, peu de nouvelles mais quelques précisions sur l'utilité des barres d'expérience...




Bien caché sur le salon dans un box loin de la foule présente autour des stands des constructeurs et grands éditeurs, Warhammer Online était pourtant bel et bien au Convention Center de Los Angeles, pour se montrer à qui voulait le voir. Nouvel adepte des jeux de rôle en ligne et des orcs depuis Warcraft, l’appel était donc naturellement lancé et c’est avec une certaine curiosité que je me suis rendu sur place pour découvrir la bête.
“We are on war time” (bis) ©

Intégrant pour commencer six des douze races de l’univers Warhammer, Warhammer Online : Age of Reckoning installe déjà les bases de l’univers de Games Workshop et, si la place et l’histoire permettront à coup sûr de voir naître de nombreuses extensions, il faut déjà s’intéresser à un tout premier volet qui marque clairement son ambition sur le PvP (Player Versus Player). Principale défaut de World of Warcraft qui bat pourtant tous les records d’abonnement, le système joueur contre joueur sera dans Warhammer Online au cœur de l’action pour respecter l’ambiance de la version plateau et mettre les combats entre les races au premier plan.
 
Au delà des territoires contestés que les clans devront s’approprier en y gagnant de grandes batailles, on trouvera surtout dans chaque région des zones où le PvP sera d’office activé avec des quêtes demandant obligatoirement de se rendre ou au moins de passer par ces terres où les batailles entre joueurs devraient théoriquement faire rage.Plus vicieux encore, si ces quêtes jaunes demanderont de visiter les zones PvP (contrairement aux quêtes vertes qui resteront accès PvE, joueur contre environnement), les quêtes dites rouges nous obligeront quant à elle à prendre part à ces guerres, demandant alors aux visiteurs de passage d’être sur leur gardes ou de venir grossir les rangs spontanément.
 
En effet, contrairement à ce qu’il s’est déjà fait jusqu’à maintenant, il ne sera ici pas nécessaire de créer des groupes de joueurs pour que ceux-ci réussissent des quêtes communes. Confortant un esprit communautaire, il sera alors possible de prendre les affrontements en route pour bénéficier d’une solide escorte et réussir des objectifs irréalisables seul. Les rushs (attaques massives coordonnées) sur les capitales ennemies seront alors non seulement plus accessibles mais feront même parti des quêtes à accomplir dans le jeu pour pouvoir progresser, comme l’on trouvera des quêtes dites de conflit qui auront un terrain commun mais des objectifs diamétralement opposé pour chaque camp, l’un devant par exemple défendre ce que l’autre doit détruire.

Moi orc, moi détruire

A première vue plus variées grâce notamment à cette utilisation du PvP, les quêtes de Warhammer Online ne devraient pas être linéaires et il devrait être possible de choisir sa propre voie, pouvant parfois privilégier l’argent à l’expérience en revendant un objet au lieu de le rapporter à celui qui nous l’avait demandé. Dans le même genre, les points d’expérience ainsi gagnés ne seront plus utilisés systématiquement pour monter de niveau et le système de progression permettra aux joueurs de monter leurs compétences et leurs spécialisations dans l’ordre et la vitesse de leur choix. Si la version jouable durant cet E3 contenait deux barres distinctes d’expérience, la version définitive de Warhammer Online devrait en effet en compter pas moins de quatre, une pour l’expérience de niveau et trois autres pour les compétences de notre choix. Remplissant progressivement ces barres avec les points cumulés, il sera alors possible de conférer des techniques de haut niveau à un petit level, même si évidemment le principe consistera à bien équilibrer ses forces.
 
Chaque race aura d’ailleurs quatre systèmes de carrières différents propre à chacune et, si l’on trouvera dans chaque une classe de soin et une classe de combattant, seules certaines donneront accès à certaines capacités. Comme pour les quêtes et le système d’expérience, les combats du prochain titre de Mythic Entertainment devraient également jouer la différence avec la possibilité de définir plusieurs tactiques changeables en cours de route (comme on peut déjà changer des barres d’actions prédéfinies dans World of Warcraft) et l’on pourra alors alterner entre les styles pré configurés pour s’adapter à l’action du moment (dégâts rapides, endurance, vitesse de déplacements, etc.). Une jauge de moral fait également déjà son apparition et donne accès à de nouvelles compétences de combat, à activer au moment opportun où à conserver pour laisser la barre se remplir et en utiliser une autre encore plus puissante, au risque de se voir achever avant de pouvoir le faire.

Plus intéressant que ne le fut le soporifique narrateur de la présentation, Warhammer Online : Age of Reckoning semble donc bien parti pour instaurer de nouvelles règles dans le genre jusque là fermé des MMO. Théoriquement prévu en sortie mondiale simultané dans tout juste 16 mois, autrement dit pour le mois de septembre 2007, le jeu n’a pas encore officialisé d’éditeur pour la France mais, après avoir assuré toute la série des Dark Age of Camelot du même studio, il ne serait pas étonnant de voir sortir le titre sous l’aile de Wanadoo Edition. A suivre donc.
Source : http://www.jeuxactu.com/article-148...mer-online.html

Réactions (13)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu