Festival du Jeu Vidéo 2007, Nous y étions !

C'est donc le week du 21 au 23 septembre que s'est déroulée l'édition 2007 du festival du jeu vidéo. Nous avons bien évidemment envoyé une grosse partie de l'équipe Jol-WAR sur place dans le but de vous ramener le maximum d'informations possibles sur le très attendu Warhammer Online : Age of Reckoning et nous ne sommes pas restés sur notre faim ! Au programme, compte rendu des membres du staff Jol, vidéo de Gameplay ainsi qu'une interview vidéo exclusive de Taome (French community manager) et Citseko (Head community manager) à venir . Suivez le guide !

(Ont participé à la rédaction de cet article : Krag, Zebb, Nuff, Tyg) 

Une Journée au FJV :

Trois heures, c'est le temps nécessaire pour quitter ma Normandie natale et me rendre jusqu'au Festival du Jeu Vidéo, j'avais déjà fait le voyage l'année dernière pour tester le jeu dans les premières zones Naines et Peaux Vertes, paix à leurs âmes, aujourd'hui elles ont été totalement modifiées, des paysages aux quêtes, plus rien n'existe de leur contenu d'antant.

Gageons que le report du jeu au premier trimestre 2008 pour la refonte ( entre autres ) de ces zones en vaudra la peine, mais ce n'est pas en tout cas aujourd'hui que je pourrais le vérifier, le programme de GOA ne proposant pas cette fois la découverte du contenu PvE.

Fort heureusement, le contenu offert aux joueurs est largement à la hauteur. A mon arrivée au Festival, premier constat : c'est grand, très grand, deux fois plus que celui de l'année 2006, l'allée principale est bordée de belles jeunes filles qui vous accueillent, non pas avec des colliers de fleurs, mais avec différents tracts promotionnels qui vantent les mérites de tels ou tels jeux. L'effet est moins exotique, mais reste tout de même agréable.

Premier choc de la journée, il y a un homme parmi les jeunes filles !! mais comment est ce possible ??!! Je lui demande rapidement s'il remplace quelqu'un, il me répond que non.... J'ai tout à coup l'impression que le monde du Jeu Vidéo que j'ai connu est en train de se dérober sous mes pieds, je suis né trop tard dans un monde trop moderne...

Un rapide tour d'horizon me fait prendre conscience qu'il y a énormément de filles dans ce salon, je veux dire : énormément en dehors des hôtesses. Certes il y a toujours les filles qui accompagnent leur petit copain pour la journée spéciale " Je m'intéresse à ce que tu aimes " et chez qui on peut voir que le parcours relève plus de la corvée que d'un choix personnel de découverte, mais plus seulement, il y a aussi beaucoup de représentantes du beau sexe qui visitent le festival de leur plein gré et avec un intérêt non dissimulé pour le Jeu Vidéo.

Preuve s'il en est que ce domaine n'est plus l'exclusivité de la gente masculine et s'ouvre à un public toujours plus large, mais passons sur ma découverte qui n'en est plus une et qui ne fait que mettre en valeur mon coté "Plouc Normand".

Festival du Jeu Vidéo 2007, Nous y étions !

Devant moi j'aperçois deux grands piliers sur lesquels repose un énorme crâne, c'est l'entrée du salon de GOA, autant dire qu'à la taille du salon on peut voir que GOA et EA Mythic ont monté d'un cran la communication autour de leur dernier projet en développement, le jeu pour lequel j'ai bravé le traumatisme du choc des cultures : WAR.

C'est de loin le plus grand stand du salon, faisant passer les autres jeux présentés pour des projets mineurs, juste pour WAR, 24 PC sont disposés sur des tables rondes agrémentées de différentes décorations nous faisant comprendre qu'on est bien dans l'univers de GamesWorkshops et pas ailleurs. La démonstration proposée aux joueurs leur permet de se faire la main sur l'un des nombreux scénarios que proposera le jeu, ici il s'agit de l'île de Nordenwatch, trois objectifs à contrôler et 24 joueurs prêts à en découdre pour leur domination du terrain, c'est vif, brutal et on a pas le temps de faire du tourisme.

  Je m'attarde un peu en regardant les séquences diffusées sur l'un des nombreux écrans qui parsèment le stand, le jeu est assez beau, pas de quoi non plus tomber à la renverse, mais le style Warhammer est bien présent. Une chose néanmoins me dérange à l'heure actuelle, les effets un peu trop flashy sur les sorts et compétences, j'espère que tout cela est provisoire et que le style deviendra un peu plus sobre à la release.

Je sors de ma séance contemplative heurté par un mouvement de foule, une panique qui gagne la scène du stand GOA, c'est l'heure de vérité : la distribution des clés béta, chaque personne ayant essayé la démo de WAR a le droit à un ticket, véritable petit trésor à conserver jusqu'à l'annonce des heureux sélectionnés. Les gagnant tirés au sort sont copieusement sifflés par le public, mais cela n'entame pas leur enthousiasme et il repartent le sourire aux lèvres en possession du précieux sésame.

Les membres du Staff GOA parviennent à disperser la foule avide en distribuant généreusement des T-Shirts à l'effigie de leur jeu fêtiche, non sans quelques bousculades. La mêlée engendrée par cette distribution n'a rien à envier à celle des joueurs de Rugby et je ne saurais dire si certains joueurs n'y ont pas laissé la vie.


3.jpg
A peine ai je le temps de retrouver notre équipe qu'il est déjà 15h, moment de la présentation des Elfes par le désormais célèbre et incontournable P. Barnett, je ne vais pas vous refaire la présentation de Leipzig en couleur, le contenu dévoilé est strictement le même que celui que vous avez pu découvrir dans nos précédents articles : Hauts Elfes et Elfes Noirs. Quelques cris de Waaagh et quelques " Allez les Bleus !" sont orchestrés par Barnett non sans une pointe d'ironie, la présentation se termine de nouveau dans la lutte acharnée d'une distribution de T-Shirts et nous prenons rendez vous avec l'équipe GOA pour notre interview.

Autant vous le dire tout de suite, impossible de poser de questions à P. Barnett, il est tout simplement privé d'interviews. Comprenez bien, le Barnett est un fauve, une bête indomptable, un monument à la frénésie furieuse, nul NDA ne peut faire plier sa volonté de communication... aussi a t on préféré cette fois chez GOA de le ménager un peu et d'éviter qu'il rentre en contact avec toute source d'enregistrement fût elle même le simple esprit de votre dévoué serviteur.

Mais peu importe, nous avons l'occasion de rencontrer deux piliers de la communauté européenne pour WAR et après une heure d'entretien, nous sommes plutôt satisfait des réponses obtenues. Même si comme nous nous y attendions, de nombreux sujets ne peuvent être abordés pour l'instant, EA Mythic gardant de nombreuses surprises dans son chapeau de magicien du RvR.

Le concours Jol grâce auquel nous vous offrions cinq clés bêta s'est également bien déroulé. Les questions étaient très simples ce qui a permis à cinq heureux gagnants de repartir chez eux avec un accès à la bêta.

5jpg.jpg
Les gagnants 

Nous avons donc également eu l’occasion de tester la bêta de Warhammer Online lors du Festival du Jeux Vidéo.

Le Scénario :

On peut apercevoir la géographie du scénario au début de la présentation. 

 Disponible en téléchargement direct ici

Un scénario nous était proposé, Nordenwatch : Les Rois de la Colline. Il s’agit d’un scénario de Tier 1 se jouant à 24, 12 membres de l’Ordre contre 12 membres de la Destruction. Le paysage en soit est assez bien réussi (hormis le ciel qui ressemble plus à un jpg qu’autre chose pour le moment).
L’action se déroule dans une forteresse côtière. Le principe est assez simple, il y a trois points stratégiques contrôlables par l’une ou l’autre des factions sur la carte : le phare coté Ordre, les baraquements coté Destruction et le point le plus important au milieu de la carte, la Forteresse. Les deux factions commencent le scénario avec leurs compteurs de points à 0, la première à atteindre 500 points remporte le scénario. Il y a deux façons de prendre des points : le contrôle des points stratégiques ainsi que le fait de tuer un adversaire.
J’ai trouvé ce scénario très agréable à jouer, simple mais efficace et rapide (une dizaine de minutes en moyenne). L’action est très intense, on revit rapidement lorsque l’on meurt et on ne s’embête pas. Cela peut paraître pauvre comme en terme de contenu mais lors de notre interview, Taome nous a indiqué qu’il s’agissait d’un scénario de Tier 1 et qu’il était par conséquent assez « basique ». Il a également laissé entendre que des scénarios bien plus évolués seront disponibles prochainement (utilisation d’armes de sièges etc.…)

Le Jeu :

J’ai vraiment été agréablement surpris par la qualité des graphismes par rapport à ce que l’on avait eu l’occasion de voir lors des récents événements. Il y a bien sûr encore beaucoup d’imperfections mais on notera une réelle progression, de plus j’ai trouvé à titre personnel que l’ambiance colle vraiment bien à celle de la licence  Warhammer.

Les collisions entre les personnages étaient activées ! Encore un aspect vraiment plaisant et surtout totalement novateur. Le concept est intéressant et va certainement changer totalement la façon de jouer des joueurs qui se sont habitués à d’autres MMOs qui n’intègrent pas cette fonctionnalité.
L’interface, petit bémol sur cet aspect. Il est clair qu’elle semble pour le moment un peu « vide ». Les barres de groupe sont petites et les couleurs sont mal gérées. De plus, la barre de vie et de points d’actions ainsi que le portrait du personnage sur la gauche fait vraiment mais alors vraiment copié collé d’un autre célèbre MMO ce qui est dommage. J’espère à titre personnel une refonte de l’interface pour la release. Petit détail sympathique tout de même, il y a des petites flèches autour du cercle de notre personnage qui indiquent la direction des autres membres du groupe et cela est vraiment plaisant.

10jpg.jpg

Le staff Goa nous a indiqué que les machines de démo n’étaient pas des machines de guerres mais qu’elles étaient tout de même relativement récentes. Et bien devinez quoi, ça ne lag pas un poil. Les actions sont extrêmement fluides, les décors se chargent instantanément, les effets des sorts de même, bref que du bonheur de ce coté là.
Les classes sont sympathiques à jouer, très variées de par leurs compétences. Cependant, on notera un déséquilibre flagrant, en effet, une guilde bien connue, les Gods of War pour ne pas les citer, ont testé différentes compositions de groupe que l'on pourrait qualifier de bizarre. Un bref récapitulatif selon les compositions :
Douze Dresseurs de Squigs : 500 – 73 pour la destruction en cinq minutes de match
Douze Ingénieurs : 500 – 140 pour l’ordre en six minutes de match
Douze Prêtres-Guerriers : 500 – 30 pour l’ordre en quatre minutes de match
Bref, vous l’aurez compris, l’équilibrage n’est pas vraiment encore au rendez vous.

En résumé, une bonne expérience, un réel progrès depuis les dernières présentations. Le PvP instancié est réellement fun à jouer, si Mythic parvient à reproduire cela sur les champs de batailles, en combat ouvert et surtout lors des prises de capitales à plusieurs centaines, le PvP sera tout bonnement génial et le jeu très prometteur. A partir de là, on peut imaginer que si le PvE est digne de ce nom, le titre sera d’une qualité rare et rencontrera certainement le succès qui lui est dû.  

L e Gameplay :

Le gameplay est totalement différent d'une classe à l'autre et chaque classe possède sa spécificité. Lors du festival, Zebb a filmé l'ensemble des classes jouables dans la bêta actuellement, il vous propose donc une vidéo les mettant en scène. 


Gameplay des classes. Disponible en téléchargement direct ici

Interview exclusive de GOA à venir bientôt...

Au menu

• Des informations sur GOA et ses dignes représentants
• Des informations sur les Quêtes publiques
• Des informations sur les Mobs et l'Environement
• Des informations sur le TOME de la Connaissance
• Des informations sur les Scénarios
• Des informations sur les Champs de Bataille
• Des informations sur la Campagne
• Des informations sur le Marketing autour du jeu
• Des réponses sur des sujets divers et variés.

Réactions (90)


Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu