Interview Gamona de Rowland Cox et Rahim Attaba

Rahim Attaba à gauche et Rowland Cox à droite
 

Timo Steinhaus du site allemand Gamona, a pu s'entretenir avec Rowland Cox et Rahim Attaba. Des sujets intéressants comme le craft, les moyens de déplacement ou les montures, sont abordés.

Dans le cadre du Press Tour WAR de Paris, nous avons non seulement pu jouer à Warhammer Online: Age of Reckoning, mais nous avons aussi eu l'occasion de rencontrer les développeurs. Rowland Cox, producteur associé international, était là pour nous répondre, et au cours de l'entretien, Rahim Attaba, Chef de Produit chez GOA s'est joint à la discussion.

La veille, on nous a présenté en détail les villes, le Tome de la Connaissance, le système RvR, ainsi que les carrières du jeu : nous avons donc profité de l'occasion pour aborder quelques sujets sur lesquels les développeurs n'ont pas encore pris position.

Gamona: Bonjour Rowland. Merci de nous résumer brièvement ton rôle dans l'Equipe WAR.


Rowland Cox: Je suis Producteur associé international. Mon travail consiste à faire le lien entre les développeurs du jeu et GOA en Europe pour qu'ils reçoivent tout ce dont ils ont besoin. Parmi mes tâches, cela comprend, par exemple, la prise en charge locale ou l'assistance technique. En général, on peut dire ceci : je fais en sorte que les informations de la Virginie et de l'Irlande arrivent bien en France, et qu'au niveau de l'exploitation, tout fonctionne.


Gamona: Combien de personnes travaillent réellement sur Warhammer?

Cox: C'est une bonne question. Dans le studio en Virginie, 200 personnes travaillent à l'heure actuelle sur le jeu. Hier, lors de la présentation de Josh, ce dernier a lancé une plaisanterie comme quoi lors de l'arrivée d'EA dans le projet, il est soudainement tombé pleins de sacs d'or du ciel. En principe, la question est la suivante : si nous étions restés un petit studio indépendant, nos moyens auraient été très limités. Pour Mythic, c'est vraiment une bénédiction cet addossement à EA, qui nous soutient et qui nous paye les factures. Nous sommes ainsi en mesure d'avoir le bon nombre d'employés et d'améliorer le jeu de manière à le développer comme nous l'espérons.

Gamona: Avec 200 personnes, cela devrait, en effet bien avancer, comme vous nous l'avez d'ailleurs déjà montré hier. Toutefois, ce qui n'a pas été abordé en profondeur, c'est l'artisanat, - il y aura peut-être dans Warhammer, à haut niveau, la possibilité de fabriquer des objets?

Cox: Nous testons encore cette fonctionnalité. Ce que nous avons actuellement dans le jeu, c'est la fabrication de potions et breuvages magiques. Nous avons développé un système dans lequel le hasard joue un rôle et les retours que nous avons reçus sont très bons. On n'obtient jamais deux fois le même résultat, en principe, c'est un peu comme la cuisine.
(Rahim Attaba arrive.)


Rahim Attaba: Ah, vous parlez de l'artisanat?

Gamona: Oui. La cuisine est toujours bonne, vous pouvez nous en dire plus? Dans le jeu, vous pouvez fabriquer de délicieux breuvages?

Cox: on expérimente un peu - mets trop de sel, et personne ne veut manger ta fabrication. Dans le jeu, on peut développer des compétences pharmaceutiques, et puis on peut acheter les ingrédients et expérimenter. A-t-on les mauvais ingrédients? Cela ne fonctionne pas. Le système est simple à apprendre et procure beaucoup de plaisir.

Gamona: Très intéressant, nous espérons en savoir plus bientôt sur cela. Une autre chose: les MMO ont souvent pleins de Goldfarmers à combattre et la vente est également un débat assez chaud. Certains éditeurs sont fermement opposés à d'autres comme par exemple, Sony, qui laisse courir le commerce d'items en dehors de son propre jeu. Qu'en est-il à ce sujet?

Attaba : nous voulons éviter le commerce des biens et surtout la présence de Goldfarmers dans le jeu. Mark Jacobs est tout à fait contre.

Cox: C'est exact. Ce n'est pas la direction voulue dans Warhammer. Si certains éditeurs laissent courir, c'est leur affaire. Chez nous, c'est ceci : nous ne voulons pas que la horde de joueurs aillent courir après des choses à vendre, nous voulons que les hordes de joueurs aillent courir après les monstres / joueurs et les tuer - c'est de cela qu'il s'agit dans Warhammer (rires). Ce qui nous préoccupe, c'est qu'il s'agit de toute une expérience commune. Chez nous, l'esprit de communauté devrait naître, comme dans le cas de joueurs d'une équipe de football qui jouent toujours avec les mêmes. Pour ce faire, nous offrons aux gens à la fois du contenu PvE et RvR, permettant la promotion de sa cohésion. Nous ne voulons pas que des centaines de joueurs essayent de vendre des objets en dehors du jeu ou même qu'ils vendent leurs personnages.


Gamona: Hier, il a été question de savoir combien de temps pouvait durer la traversée d'un bout à l'autre de la carte. Il est vrai que jusqu'ici, personne n'a essayé... Jeff Hickman a estimé qu'il faudrait environ trois heures.

Cox: Oui, une fois qu'il rentrera à la maison, il en sera autre (rires).


Gamona: Prima. Je suppose que les joueurs auront des possibilités pour voyager. Quelles sont-elles? Pouvoir explorer les jolis paysages avec vous.

Cox : Chaque peuple aura des montures dans le jeu, le déplacement sera utile, mais je dois mentionner que les montures ne serviront pas dans le combat. Si vous voulez vous battre, il vous faudra descendre de la monture. Elles ont deux niveaux : les normales et les avancées, et peuvent également être équipées individuellement, par exemple et en particulier avec de l'armement. Chaque peuple reçoit des montures qui lui correspondent : L'Empire, par exemple, monte sur des chevaux, alors que le chaos aura des chevaux du chaos. Les Elfes Noirs ont des montures reptiles,  peut-être les plus cools de toutes.


Gamona: Et qu'en est-il de points?

Cox: Pour ce qui est de sauter d'un point à un autre? Nous n'avons pas de téléporteurs dans le jeu, mais des points de voyage. Si vous êtes par exemple, dans la capitale de l'Empire et vous voulez savoir ce que font les hauts-elfes, vous pouvez tirer profit de ces points de voyage, afin d'accélérer le déplacement. Cela ne fonctionne évidemment que dans le royaume contrôlé.


Gamona: y aura-t-il des moyens de locomotion volante?
 

Cox: Oui, les nains pourront utiliser des gyrocoptères pour voyager de points en points.

Gamona: Aurons-nous, en Allemagne du contenu censuré?

Attaba: Non, nous visons une notation +12ans avec un contenu approprié.

Cox: Nous voulons que les gens aient partout une bonne expérience. Étant donné que chaque pays est différent des autres : en Allemagne, le sang est un sujet sensible, en Amérique ce sont les jurons ou le sexe. Nous essayons donc de respecter ces limites tout en restant dans les limites cools comme par exemple, avec les elfes noirs sexy.


Gamona: Merci pour l'interview. Voudriez-vous encore dire quelque chose à nos lecteurs ?

Attaba: Achetez l'Edition Collector (pré-commande), avant qu'elle ne soit épuisée. Il ne reste que peu d'exemplaires disponibles...

Source : http://www.gamona.de/pc/article/detail/id-crafting_reisen_im_spiel_item_selling_wi_625354/start-1.htm

  • En chargement...

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu