Entretien avec le groupe Furya

logo_jol.png

Les Furya sont un groupe fixe de six joueurs, présents sur le serveur Brionne côté Ordre. Ils présentent ici leur groupe (joueurs, objectifs, composition), leur style de jeu et évoquent leur serveur.

Samedi 25, dans l'après-midi. Le groupe Furya est en RvR ; je les rejoins sur leur canal Mumble. La retranscription est donc loin d'être exacte ou complète (les échanges ont parfois été synthétisés car difficiles à noter in extenso ; les échanges les plus légers ont notamment souvent été délaissés dans la retranscription. Il faut imaginer en outre une conversation où se mêlent des dialogues de combat et où interviennent des pauses en fonction de ce qui se passe dans le jeu.

Cet après-midi là, l'Ordre de Brionne menait une offensive d'envergure sur les fronts du palier 4 et, pour la première fois, accédait à la Cité Inexorable. Les Furya ont participé de bout en bout à cette action et, manifestement, n'ont pas eu de problèmes pour suivre à la fois le jeu et la discussion.

 

Darwyn : Bonjour et merci d’avoir accepté de répondre à quelques questions.
Pour commencer, une petite présentation du groupe Furya peut-être : de quand date le projet et à quoi cela aboutit aujourd’hui ?

Nandeo : Le groupe n'a pas démarré avec les joueurs actuels : de nous six, il n’y avait que moi à l’époque. C'était une réunion d’anciens joueurs de Dark Age of Camelot, sur Hibernia Orcanie. On jouait plus ou moins tous en team au début du serveur. Au fil du temps les autres ont été déçus par les débuts de WAR et on a dû peu à peu remplacer les joueurs pour arriver à la team actuelle. Le but initial était d'avoir un groupe dans l'esprit de ceux qu'on pouvait avoir sur DAoC

 

Darwyn : Comment vous êtes-vous réunis, dans ce cas ?

Baston : Torkaal et moi on se connaissait déjà de DAoC et on a décidé assez naturellement d'aller sur le même serveur.

Nandeo : Baston et Torkaal étaient d'anciens ennemis de DAoC, ils ne m'étaient pas inconnus. Ensuite sont arrivés Aphrodyte puis Grulanbon, après un recrutement standard : on avait besoin de joueurs, ils ont postulé de manière tout à fait normale. Lafièvre, enfin, était un joueur de la Destru à la base, et on l'a débauché pour deux raisons : c'était un ami sur DAoC et c'était un des meilleurs adversaires du serveur, donc on voulait libérer l'Ordre de ce poids.

Baston : Et maintenant c'est à nous de nous trimballer ce poids.

Nandeo : Surtout qu'il en a pris avec son nain...

 

Darwyn : Qu’est-ce que c’est que jouer en groupe optimisé sur WAR ? Quelles sont les contraintes ?

Nandeo : Les principaux changements par rapport DAoC, c'est sur les CC (aptitudes de contrôle des foules) et les AE (compétences de zones). Sur DAoC on pouvait tuer cent ennemis en tas en dix secondes, sur WAR c’est plus dur.

Torkaal : Et c’est un scandale !

Nandeo : Oui, on fait partie du "front pour tuer tout le monde en même temps". Mais bon, c'est plus dur mais pas forcément plus mal.

Baston : Au niveau des contraintes, il y a le respect envers les autres joueurs, les horaires. Mais on gagne une qualité de jeu qu’on n’a pas dans le pick-up. Quand on se connecte, on sait quand on joue, on n’attend pas pour trouver des joueurs. On se débrouille pour être là avec les autres mais on a en retour la qualité de jeu.

Nandeo : C’est clairement pas l'armée, mais on s’engage quand même à avoir une présence régulière ou au moins on prévient pour les absences.

Baston : Voilà, les gens ont une vie à côté, mais ils préviennent et on s’adapte.

 

Darwyn : Et quel volume en terme de temps de jeu cela représente ?

Nandeo : Beaucoup moins que beaucoup croient. On joue ensemble cinq ou six soirs par semaine, des soirées de trois heures. En moyenne on doit être à 40 jours de /play (renseignements pris, Aphrodyte est même à  21 jours).

 

Entretien avec le groupe Furya


Darwyn : Chacun d’entre vous pourrait peut-être présenter un peu son personnage et son rôle au sein du groupe, à tour de rôle ? Et éventuellement nous dire s’il en est satisfait !

Nandeo : On commence par Grul, ça va aller vite. (Rires)

Grulanbon : Je suis Prêtre des runes, je heal le groupe, avec des soins plus monocibles par rapport à ce que fait Aphro.

Aphro : Moi je suis le Prêtre-guerrier, je soigne aussi. Entre Grulanbon et moi, on est complémentaires et on s’adapte en fonction de ce qu’on doit faire : on se place différemment par rapport à la situation. On se place vraiment en fonction des autres membres du groupe, surtout de Torkaal.

Baston : Le Répurgateur. Je joue ce perso depuis le début, et comme je suis pas un fan de PvE  je ne jouerai sans doute que lui. Mon rôle dans le groupe, c'est celui de second DPS (infliger des dégâts conséquents et rapides) derrière Torkaal, d'être un DPS d'appoint quand on fait la cellule. Quand la cellule casse, on part avec Lafièvre pour aller casser les personnages restés derrière. Contre des plus petits comités, je vais ennuyer les healers, souvent les Disciples de Khaine.

Aphro : Torkaal, ça va être plaisant. (Rires)

Nandeo : Le rôle de Torkaal c’est de stick et de lancer des AE de temps en temps. (Rires)

Torkaal : Moi j'apporte le gros burst DPS avec les AoE et je suis au centre de la cellule. Je m'occupe aussi de silence et je synchronise mes CC avec Nandeo, mais le rôle principal c'est vraiment le burst.

Lafièvre : Comme Tueur, je suis entre Torkaal et Baston. J'ai un gros DPS de zone, je fais moins de DPS monocible que Baston. Suivant la taille du groupe ennemi, ça change. Face à un petit groupe, soit je suis solo soit avec Torkaal. Face à un groupe moyen on fait deux cellules, Torkaal d'un côté, moi et Baston de l'autre. Contre un bus, une seule cellule.

Nandeo : Lafièvre fait dans tous les cas du DPS de zone mais c'est lui qui doit le plus s’adapter à la situation. Il n'a pas un rôle prédominant en CC parce que son debuff cooldown de zone ne marche pas ; il a quand même un debuff des soins reçus par la cible.

Torkaal : Un point important, c’est qu’on joue sur la complémentarité de chacun...

Nandeo : Tu me laisses me présenter avant de parler du groupe ! (Rires) Moi j'essaie de toujours garder celui qui se fait taper, c'est souvent Torkaal d’ailleurs. Ma spé axée est vers le groupe, puisque j'ai des points partout de façon à disposer de tous les buffs / debuffs qui favorisent le groupe. Rien dans mon personnage n’est choisi pour ma survie personnelle, je joue toujours défensif avec un bouclier, il n'y a pas de force sur mes items. Je fais surtout des CC (tout ce qui est snare - ralentissement) et de l’interruption.

Baston : Plus les auras quand même.

Nandeo : Oui mais les auras ne sont pas des CC ! Je pense que la force d’un groupe fixe c’est vraiment la gestion des CC et des immunités.

Baston : Oui, plus la communication aussi.

Aphro : On a tous des spés complémentaires, tous des spés orientées pour le groupe. On n’est pas des tueurs en solo.

Nandeo : Ca peut être une des contraintes du groupe d'ailleurs. Quand on veut jouer en heure creuse, si on n’est pas avec des bons joueurs, on est peu utiles parce qu’on ne peut pas trop se débrouiller seuls. On est très dépendants les uns des autres.

 

Darwyn : Poursuivons un peu sur votre compo. Vous avez deux classes qui n’étaient pas présentes à la release dans votre groupe : comment en êtes-vous arrivés là ? La compo a-t-elle beaucoup évolué et pourquoi ?

Nandeo : Je jouais un Maître des épées avant, mais ils ont les cheveux gras, alors j'ai changé.

Grulanbon : T’inquiète ton skin est parfait. (Rires)

Nandeo : L’idée de base c’était un groupe orienté monocible, quand on connaissait pas le jeu. Ca donnait un groupe sans doute assez original, on pensait que le jeu serait plus axé petit comité. On avait un Prêtre des Runes et un Archimage en soins, un Maître des épées en tank, en DPS un Flamby, un Répurg et un Prêtre des Runes offensif (il pouvait debuff soin 100% à cette époque). Le groupe était basé sur une assist Flamby PdR avec le Répu à côté.

Ensuite on a pris comme règle d’éviter d'avoir une classe en doublon. Actuellement, pour être honnête, un groupe avec plusieurs Prêtres-Guerriers et plusieurs Flambys peut être un atout, mais c’est aussi très sensible aux nerfs, donc on a décidé d’avoir un seul représentant par classe.

Le seul changement par souci d'optimisation au fil des patchs, c'est quand on a changé l'Archimage pour un Prêtre-Guerrier.

Torkaal : Ca me permettait aussi de jouer Sorcier flamboyant.

Nandeo : Il était Archimage à ce moment. Quand Torkaal et Baston ont voulu rejoindre le groupe, Torkaal était Sorcier flamboyant, mais on avait besoin d’un soigneur donc avait reroll Archimage.

 

Darwyn : Quels sont les points forts et les points faibles de votre compo ?

Nandeo : Dans les points forts, une bonne complémentarité sur les CC, on arrive bien à caser à la suite les divers silences, stun, de façon à ne pas immuniser les cibles. D'ailleurs ça ne vient pas spécialement de la compo, c’est de la communication. La compo s’adapte à la fois au jeu contre des groupes et au jeu contre des masses, alors que d’autres compos sont moins polyvalentes. La polyvalence est clairement un atout de la compo.

 

A la Cité Inexorable


Comment se débrouille le groupe sur le serveur Brionne, dans la situation actuelle ?

Nandeo : Le groupe est bien adapté à la situation du serveur. De plus en plus de joueurs jouent à douze et on s’en tire plutôt bien dans cette configuration. Face à trois groupes, on doit gagner trois fois sur quatre. Contre un warband complet on doit s’en sortir une fois sur trois, mais en structure ça passe mieux.

Baston : Contre un warband pick up on s’en sort très bien, moins contre un warband organisé.

Nandeo : Oui, en plaine contre un warband organisé on a beaucoup de problèmes. En structure c’est vrai qu’on a une grosse réussite quand on défend et c’est là sans doute qu’on apporte le plus au royaume, sur un fort comme une forteresse d'ailleurs.

Baston : En défense de forteresse on défend rarement à l'étage, on a plutôt tendance à rush dans les rangs adverses, par les flancs ou par l'arrière.

Grulanbon : Notre force, c’est qu’on a une compo très offensive.

Nandeo : Oui, dans nos points forts on a la gestion des CC, la communication et aussi le culot je pense, tout simplement.

Baston : Ca joue énormément. Quand on commence à affronter un warband et qu’on en tue huit ou neuf, les autres ont tendance à fuir au lieu de continuer à se battre alors qu’ils pourraient nous tuer s'ils restaient.  Nous on est offensifs, on avance, on verse pas une larme quand on meurt.

Nandeo : Sauf Grulanbon, lui il va à Altdorf et il va respé full endu. (Rires)

 

Darwyn : Puisque nous avons évoqué le serveur, parlons-en un peu. Pourquoi avoir opté pour Brionne – je crois que vous y êtes depuis le début – à l’origine ?

Nandeo : On aura tous des raisons différentes, je pense.

Baston : C'était ce qui semblait se rapprocher le plus de notre serveur DAoC. Torkaal m’a convaincu d’aller sur Brionne, on sentait que ça serait un peu le serveur où il n'y aurait pas les grosses structures,  que le serveur serait plus amical, avec une meilleure ambiance.

Nandeo : Ah oui, c'est clairement pas les mêmes raisons pour moi. [Après une interruption due à un gros combat :]  Notre force c’est que les tanks ne lâchent jamais le bélier quand on vient défendre un fort !

Pour revenir sur le serveur, le choix s'est d'abord fait entre serveur RvR et PvE. J’ai pensé que sur les serveurs RvR il y aurait moins de PvP, car joueurs seraient plus dispersés. Après, Brionne plutôt qu’Athel, c'était pour éviter les files d’attente, et je pensais que ça serait plutôt du bus là bas et moins du jeu en team. J’avais de bons souvenirs d’Orcanie, je voulais retrouver ça. Et même si c’est pas forcément à la hauteur de toutes les attentes, c’est finalement un bon choix de serveur.

Baston : Je regrette pas non plus

Grulanbon : Pour ma part, je suis venu pour jouer en petit comité à la base avec des amis irl. On a choisi un serveur PvE plutôt que RvR pour éviter la dispersion des combats. Après pourquoi Brionne, ben... c'était au hasard. L'Ordre plutôt que la Destru parce qu’on savait qu’y aurait plus de monde là-bas (avec les skins, les classes…).

Nandeo : On a tous choisi l’Ordre pour le sous-nombre qu’on attendait au début.

Baston : Grâce au sondage JOL !

Aphrodyte : Le nom me plaisait bien. Pour moi le serveur importait peu, je suis juste venu sur l'Ordre pour le challenge au départ.

Lafièvre : A cause de WoW où la Horde était en sous-nombre, j'ai choisi la Destru. Mais en fait c'était une erreur.

Aphrodyte : Quoique maintenant...

Baston : Maintenant on a un très bon serveur, sans doute le meilleur des serveurs français au niveau de l'équilibre.

Grulanbon : Avant c'était pas le top mais maintenant c'est pas mal. Cela dit on aimerait que vous lootiez plus de médaillons (ndlr : je joue sur Brionne côté Destruction) !

 

Darwyn : Plus généralement, quel est votre ressenti sur WAR ? On sait qu’à la sortie du jeu certains prédisaient déjà que les groupes fixes n’y trouveraient pas leur place…

Baston : En fait on s’est posé aussi la question, ça a été le sujet de nombreuses prise de tête, on savait pas si on arriverait à faire quelque chose. Mais plus que les patchs, c’est le teamplay qui a joué le plus. On s’est améliorés au fur et à mesure, on a beaucoup discuté de nos templates. Ca fait beaucoup la communication. On a essayé de trouver une solution dès qu’on a rencontré un problème.

Darwyn : Quelles sont vos attentes vis-à-vis du jeu pour les mois à venir ?

Nandeo : On voudrait surtout des changements au niveau des soigneurs qui ont l’impression d’être monotouches parce que le heal de groupe est trop puissant.

Aphrodyte : Le heal de groupe du PG est déséquilibré, d'ailleurs tous les heals de groupe sont trop forts par rapport aux heals monocibles. Ils ont up les soins de groupe alors qu’on s'attendait à ce que ce soit les soins ciblés...

Nandeo : En fait tous les dégâts de zone sont trop puissants par rapport au monocible et même si ça nous arrange, on préférerait un rééquilibrage.

Baston : Au niveau des healers il y a aussi le problème du rez et de l'irez.

Nandeo : Ouais, le manque de pénalité après le rez est déplaisant parce qu'au final ce sont ceux qui ont le plus de rezzeurs qui s’en tirent le mieux. Du coup on galère contre des warbands qui rez dix fois leurs joueurs.

Baston : Ca ne sera pas changé, je pense, parce que Mythic ne voudra pas dégoûter ceux qui n’ont pas de groupe. Or des pénalités ça les pousserait peut-être à quitter le jeu.

Nandeo : Nous dès qu’on a un mort c’est mal engagé. On ne compte pas sur les rez, c'est pour ça qu’on n’a pas d’Archimage.

Aphro : En fait, soit on meurt, soit on meurt pas.

Nandeo : Sinon c’est plus l’attitude des joueurs que le jeu lui-même qui pose problème, notamment quand ils font le choix du RvE ou qu'ils manquent de combattivité. Ce qui nous a permis de nous améliorer, c’est qu’on a accepté de mourir beaucoup. On a fait des combats qui étaient perdus dès le départ, on est morts, encore morts et on a fini par s'améliorer ; si on avait fui le combat à chaque fois, on n’aurait pas pu.

 

Photo de famille


Darwyn : Pour conclure, si vous avez envie de passer un message (à vos compagnons de jeu, à vos adversaires, à votre maman…), n’hésitez pas !

Aphrodyte : Bonjour maman !

Baston : Venez nombreux entre 21 h et minuit tous les soirs de la semaine.

Nandeo : Si possible neuf par neuf.

Aphrodyte : Le end game de WAR c’est m'amuser tous les soirs tous les soirs avec mes amis, pour reprendre la phrase mythique de Baston. (Rires)

Nandeo : Pour la Destru, on vous encourage à essayer :  si vous gagnez tout à 48, essayez à 24, puis si vous gagnez à 24, jouez à 12.

Baston : Jouez le jeu, c’est un jeu PvP/RvR. Prendre un point pour lock, ok c'est normal, mais changer de zone pour éviter les défenseurs, c’est ridicule, y a Pacman pour ça...

Lafièvre : Persévérez pour ceux qui essaient, essayez pour ceux qui en ont envie, et have fun pour tous !

Baston : On peut même trouver du plaisir quand on meurt si le combat est agréable.

Aphrodyte : C’est même surtout dans les combats désespérés qu’on s’amuse.

Nandeo : C’est clair qu’on s’amuse souvent plus en mourant que si on roulait sur les autres.

Aphrodyte : Et le plus important, c'est l'ambiance.

Grulanbon : Or l'ambiance dans les petits comités, c’est mieux que dans les gros bus.

Baston : On nous dira « vous vous avez une team, c’est facile de dire ça », mais au début on n’avait pas de groupe. On s’est regroupé, on n’a pas un temps de jeu très élevé, ça montre qu'il suffit d’avoir la motivation.

Nandeo : C’est surtout une question d’envie oui.

Aphrodyte : Je trouve que le petit comité, c’est beaucoup mieux pour l’ambiance, rien de comparable quand on est six et quand on est une masse.

Nandeo : On sera aussi tous d’accord pour dire qu’on préfèrerait avoir plus d’ennemis en petit comité, même si on en meurt plus souvent.

Torkaal : Mais de toute façon faut de tout sur un serveur, des masses, des groupes, des warbands...

Baston : Un warband pour lock une zone, tout le monde l’accepte, mais être à cinquante pour prendre des points et ensuite fuir dès qu’il y a de la résistance, c’est ridicule.

Nandeo : On peut passer des bisous aux Furies ?

Grulanbon : Et aux naines.

Nandeo : Non pas aux naines ! Et puis un dernier message aux Destru : la clef pour nous battre c’est focus le Chevalier du Soleil flamboyant en vous mettant bien en tas !

Aphrodyte : Neuf par neuf ! (Rires)

 

Darwyn : Il me reste à vous remercier et à vous souhaiter une bonne séance de WAR, je vous ai déjà bien assez perturbés !

Tous : Au revoir Darwyn.

Réactions (224)


Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu