Dans les coulisses de Warhammer Online...

Matt Shaw

Vous l'aurez remarqué, l'actualité de Warhammer est à la diète après ces fastes périodes de fête ; quelques interviews parviennent à la communauté, sans pour autant apporter de réelles nouveautés en terme de contenu et de développement. La rédaction vous propose en cette mi-janvier de découvrir ce qu'il se passe derrière vos écrans, en concordance avec l'interview réalisée par le site anglais Gamasutra auprès d'Andrew Mann et Matt Shaw, tous deux directeurs techniques chez Mythic Entertainement.

L'article, daté du 30 décembre dernier, nous montre comment Mythic réussit à couvrir la surface du globe  - abonnée au jeu - à travers infrastructures de pointe et maintenances adaptées. Cette interview de trois pages est disponible ici, en anglais.

 

A travers le monde, Mythic possède un total de 2000 serveurs physiques, dont moins de la moitié - 700 précisément - sont situés en Virginie, Etats-Unis, grâce aux serveurs Dell Blade. L'Europe est quant à elle desservie par GOA en Irlande, à l'aide des serveurs IMB Blade. La technologie Blade permet d'optimiser l'utilisation des ressources en minimisant l'utilisation de l'espace physique. Un serveur classique est composé de deux processeurs Quad-Core Intel Xeon de 3 GHz et de 8 GB de RAM ; contrairement à ce que l'on pourrait croire cette configuration est la même qu'à la sortie du jeu il y a de cela un an et demi, les techniciens ayant prévu une certaine marge, il n'a pas été nécessaire d'améliorer ces serveurs physiques. La gestion de l'énergie est également essentielle lorsque dans chaque partie du monde les joueurs se retrouvent sur les champs de batailles dans la lutte de l'Ordre et de la Destruction. La stabilité et la fiabilité qui caractérisent tout particulièrement ce type serveur ont été des points déterminants dans la course à la performance. Présent en Amérique du Nord, en Europe mais aussi en Russie, en Océanie et à Taïwan, Warhammer Online doit faire en sorte d'adapter les performances à des horaires de jeu particulièrement hétérogènes. C'est pourquoi la notion de performances échelonnées est devenue primordiale, il a fallu dispatcher les joueurs sur différents serveurs physiques relatifs aux zones de jeu in-game, . Lorsque la concentration de joueurs sur une même zone - et donc sur un même serveur - est trop importante, de plus petites infrastructures, telles que les scénarios, accueillent une partie des joueurs présents sur la zone de manière à alléger la charge qui pèse sur le serveur. Comme le souligne Lee Purcell, rédacteur de l'article, les performances du jeu sont poussées à l'extrême et à l'excellence, notamment grâce aux processeurs Intel, qui constituent le meilleur choix dans le domaine technique.

Bien que les processeurs soient restés les mêmes depuis Octobre 2008, il est évident que le jeu a évolué. Les patchs et hotfixs, lorsqu'ils nécessitent d'être implantés, sont envoyés par Mythic à ses partenaires qui les transmettront par la suite à leurs utilisateurs, comme GOA pour l'Europe. D'autre part, les serveurs doivent être entretenus, c'est ce qui explique les maintenances. Deux possibilités se présentent alors : les serveurs peuvent être clos simultanément, notamment lors de l'implantation de grosses mises à jours et de nouvelles versions, mais ils sont la plupart du temps mis à jour sans que les joueurs ne s'en aperçoivent, lors de maintenances dynamiques. Warhammer Online, au vu du nombre important de serveurs, a du se doter d'un système de mise à jour automatique ; les mises à jour manuelles effectuées sur Dark Age of Camelot ne sont plus efficaces pour des raisons de quantité. Bien que ces maintenances automatiques paraissent simples à mettre en oeuvre, il a en réalité fallut faire en sorte qu'elles aient lieu de façon différée, L'objectif étant d'éviter de tomber dans des heures pleines à un endroit et en heure creuse de l'autre côté du globe, de sorte que toutes les maintenances majeures soient effectuées en heure de faible affluence, que ce soit à Taïwan ou en Europe. Une des innovations techniques majeures sur Warhammer Online a été de contrôler les serveurs à distance, contrairement à l'époque de DAoC où les techniciens se devaient d'être présents sur place et en permanence, leur intervention n'est désormais nécessaire que lorsque des pannes surviennent, comme des pannes de disque dur. Enfin, chaque pôle géographique de Warhammer possède ses propres caractéristiques en terme d'affluence, d'horaires de jeu et de longueurs de session, des caractéristiques auxquelles doivent s'adapter les serveurs, ce qui explique que chaque ferme de serveurs soit configuré selon la région et les habitudes des joueurs.

 

N'oubliez pas qu'il vous est possible de débattre et de commenter cette actualité sur le forum et le sujet qui lui est dédié.

 

 

Merci à GoTua pour avoir transmis l'information à notre équipe de rédaction et Belk pour son aide précieuse, sans oublier le site Gamasutra et les directeurs techniques Andrew Mann et Matt Shaw pour leurs précisions.

Source : http://www.gamasutra.com/view/feature/4229/sponsored_feature_restless_.php?page=1

  • En chargement...
Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu