Ekrund

Au milieu des pentes rocailleuses d’Ekrund, les Nains bâtirent jadis une grande forteresse minière qui est tombée aux mains de leurs ennemis jurés, les Orques et les Gobelins. À l’aube de l’Âge du Jugement, l’armée des Nains fait une percée décisive dans les montagnes du Dos du Dragon, afin de reprendre la forteresse d’Ekrund et d’occuper les terres alentours. Aujourd’hui, les Nains luttent pour conserver cet avant-poste stratégique qui, si ses défenses sont rétablies, pourra servir de point de ravitaillement dans la lutte qu’ils mèneront contre l’ennemi. Cependant, les peaux-vertes sont encore nombreux à Ekrund et les Nains barricadés dans la forteresse doivent faire face à un siège quasi permanent.

Alors que les Orques et les Gobelins n'ont de cesse de lancer des offensives contre la forteresse,les renforts de l’armée des Nains continuent de grossir les effectifs d’Ekrund et se retranchent dansle paysage escarpé.Les Nains, pleins de ressources, ont rapidement remis en état les nombreux avant-postes etentrepôts repris aux peaux-vertes et se préparent à lancer une offensive contre la horde d’Orques qui les assiègent. La pièce maîtresse des Nains dans cette bataille est le nouvel atelier qu’ils ont commencé à construire non loin dela forteresse.À l'intérieur, Grungni, le légendairebriseur de pierres, est déjà occupé à fabriquer des armes de mortpour l’armée des Nains, comme des canons orgues, des gyrocoptères très rapides et des canons à flammes dévastateurs.

Ailleurs, d’autres dangers menacent ceux qui n’y prennent pas garde. Tapi dans l’une des nombreuses grottes d’Ekrund, Murgluk le Fou rôde. Avant sa mutation, ceGobelin préparait des breuvages qui lui donnaient force et courage.Un jour, alors qu’ilcherchait de nouveaux ingrédients dans un gouffre sombre, il découvrit un minuscule galet deMalepierre et le mélangea à l’une de ses préparations.Lorsqu’il avala cette potion infecte, il futtransformé en un gigantesque monstre aux muscles hypertrophiés.Dans son esprit malade, ilconçoit aujourd’hui des plans visant la destruction des Nains et des Orques : Murgluk veutprouver qu’il est le plus grand, le plus fort et le plus méchant de tous les peaux-vertes.

Mais Ekrund n’est pas seulement menacée par des créatures effrayantes. Les forages agressifs des peaux-vertes ont affaibli la surface du terrain, déjà victime de fréquents tremblements de terre. Le sol est désormais lézardé de gouffres, débouchant pour la plupart sur des mares d’eau fétide recouvertes d’algues toxiques. En temps normal, les Nains n’hésiteraient pas à partir ; mais de nombreuses fortifications construites à leur retour se sont effondrées dans ces gouffres, et avec elles les réserves d’or, de pierres précieuses et de métaux précieux qu’elles dissimulaient. Plus d’un Nain intrépide a tenté de ramener ce butin en lieu sûr, mais aucun n’y est parvenu jusqu’à présent.

Le plus grand trou d’Ekrund est le “Gouffre de Poing d'or”. Cette fosse a été très rapidement creusée sous le commandement du général nain Farlok Poing d'or. Lui et ses hommes se sont engouffrés dans cette ouverture, avec des centaines de coffres pleins à craquer d'or et de pierres précieuses provenant de toutes les régions du Vieux Monde. Les Nains ambitieux ont placé des pompes autour du gouffre afin de l’assécher. En restant ici, ils sont vulnérables, et la quête de l’or perdu a déjà détourné plus d’un Nain cupide de la bataille contre les Orques.

À Ekrund, on trouve également plusieurs anciens tombeaux nains.Ces tombes sacrées sontgardées avec zèle par de vaillants guerriers qui ne tolèrent aucun intrus.Pourtant, ces gardes sontpeu utiles, car les bruits sinistres qui émanent parfois des cryptes ont convaincu les Nains que les espritsqui les habitent ne connaissent pas le repos et ne doivent pas être dérangés. En revanche, les peaux-vertes, moins respectueux, se feraient un plaisir de piller les tombesjusqu’au dernier os, juste pour contrarier leur ennemi.

Jour après jour, la bataille d’Ekrund fait rage. Les Nains se battent avec une détermination inflexible car ils savent que seul le contrôle de la forteresse leur permettra de repousser les vils peaux-vertes et de reprendre les terres qui leur appartenaient jadis. Pour les Orques et les Gobelins, Ekrund est une source apparemment sans fin d’« avortons » à combattre, car il en arrive un peu plus chaque jour. C’est une bataille qui pourrait avoir des implications d’une portée considérable dans Age of Reckoning.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu