Empire - Société

L'Empire est la plus puissante nation du vieux monde et probablement du monde tout entier. On estime sa population à trois millions d'habitants pour une superficie d'environ huit cent mille kilomètres carrés. Sa frontière Est se situe à l'extrémité des Wastelands, à l'Ouest se sont les montagnes du bout du monde qui font office de limite. Au nord, les terres impériales s'arrêtent là où débute le royaume de Kislev et la frontière Sud suit les contours des montagnes grises et de la Bretonnie. Puissance tant militaire que commerciale l'Empire, dont l'emblème est le griffon, jouit actuellement d'une période de prospérité. Les progrès technologiques vont bon train et les échanges de monnaie n'ont jamais été aussi important tandis que la population ne cesse de croître. La masse monétaire est constituée de trois type de pièces. Les couronnes d'or, les pistoles d'argent et les sous.
Ces derniers sont généralement fait de cuivre mais on en trouve également en bronze ou en laiton. Chaque pièce doit peser cinquante grammes, si ce n'est pas le cas elle est probablement passée entre les mains d'un rogneur de monnaie ! Une couronne d'or équivaut à vingt pistoles et à deux cent quarante sous. Ce qui nous donne une pistole pour douze sous. A titre d'exemple, on estime généralement une armure de plate complète à trois cent couronnes, une maison banale à quatre cent soixante dix couronnes, une pinte de bière à neuf sous et un repas « normal » à cinq pistoles. Sachant que ce repas dit « normal » n'est que rarement assuré tous les jours à la famille moyenne on se rend vite compte qu'une couronne d'or représente à elle seule une somme non négligeable.

La vie de l'Empire est régie par le calendrier impérial dont l'an un remonte au jour du couronnement de Sigmar. Ce calendrier découpe l'année en douze mois de trente deux ou trente trois jours auxquels viennent parfois s'ajouter les jours de fêtes (six par ans) traditionnellement attachés au événement célestes saisonniers (solstices et équinoxes).

Géopolitiquement parlant, l'Empire est scindé en provinces :

Les principautés du Reikland et de l'Ostland,
Les duchés du Middenland et du Talabecland,
Les comtés du Stirland, du Sudenland, d'Averland, du Wissenland et de Sylvania,
La ligue d'Ostmark,
Les baronnies de Nordland et de Hochland
Lle Mootland des Halfelings.

On note également trois cités souveraines que sont Middenheim, Talabheim et Nuln.
La ville de Marienburg ayant acheté sa sécession.

Comme son nom ne l'indique pas, l'Empire est très loin de limiter son système politique au seul bon vouloir de sa Majesté Impériale Karl Franz premier. De la même manière, le trône ne se transmet pas de façon héréditaire comme on pourrait le croire de prime abord.
Chaque province possède sa famille dirigeante. En vérité, ces familles sont pratiquement omnipotentes sur leurs terres respectives.
L'Empereur est élu par les dirigeants de ces familles et par certains membres des clergés d'Ulric et surtout de Sigmar. On nomme ces personnalités de premier plan les « grands électeurs impériaux ».
Ces électeurs sont au nombre de quinze et comptent parmi eux l'Empereur actuel ! Ce qui ne facilite pas les choses, loin de là.

Les quinze grands électeurs impériaux actuels sont :

L'Empereur Karl-Franz 1er, Grand Prince du Reikland
Le Grand Duc Léopold Von Bildhofen du Middenland
Le Grand Duc Gustav Von Krieglitz de Talabecland
Le Grand Prince Hals Von Tasseninck d'Ostland
Le Graf Albérich Haupt-Anderssen de Stirland
La Grande Comtesse Ludmilla Von Alptraum d'Averland
Le Graf Boris Todbringer de Middenheim
La Grande Baronne Etelka Toppenheimer de Sudenland
La Duchesse Elise Kriecklitz-Untermensch de Talabheim
La Comtesse Emmanuelle Von Liebewitz de Nuln
L'Ancien Hisme Coeurvaillant de Mootland (Halfeling)
Le Grand Théogone Yori XV du culte de Sigmar
L'Archi-lector Aglim du culte de Sigmar
L'Archi-lector Kaslain du culte de Sigmar
Le Grand Prêtre Ar Ulric du culte d'Ulric

Les électeurs sont également les dirigeants de leur provinces respectives (sauf les membres des clergés de Sigmar et d'Ulric) et possèdent un « croc runique » symbole de leur pouvoir. Les crocs runiques sont des épées forgées par Alaric le fou en personne voilà plus de deux mille ans et destinées à l'origine aux douze généraux de Sigmar Heldenhammer. Dix de ces lames sont aux mains des électeurs tandis que les crocs du Drakwald et du Solland sont précieusement conservés dans l'armurerie impériale à Altdorf. Ces armes sont aujourd'hui principalement des symboles d'autorité mais elles n'en restent pas moins des objet d'une puissance stupéfiante forgés par le plus grand forgeron des runes que le monde ait connu.

Malgré les pouvoirs accordés aux électeurs et aux grandes familles c'est l'Empereur qui reste aux yeux de tous le symbole de l'unité Impériale. Il est le leader de fait et possède malgré tout le pouvoir législatif sur l'ensemble des terres impériales. Plus important encore, il est le héros du peuple, il est celui vers qui tous les citoyens se tournent quand l'empire est menacé, (Ndlr: ce qui arrive assez régulièrement dans le monde de Warhammer) il est le protecteur et on attend de lui un comportement digne de l'écrasante puissance impériale. En outre, il est le commandant en chef des armées impériales ce qui ce qui lui donne les moyens d'être à la hauteur des attentes du peuple.
Le charisme et les compétences politiques et militaires de l'Empereur déterminent généralement si son règne peut être qualifié de brillant ou de catastrophique. A de nombreuses reprises au cour de l'histoire impériale les faiblesses de certains Empereurs faillirent plonger définitivement l'Empire dans les ténèbres. Fort heureusement certains sortirent également du lot, ce fût le cas de Magnus le pieu et c'est le cas de Karl Franz 1er prince du Reikland, l'actuel Empereur. Karl Franz est de l'avis de tous un grand homme d'état et un chef militaire de premier plan. Monté sur Griffe mortelle, son griffon de combat, il mène ses hommes à la bataille et remporte victoire sur victoire tout en se montrant fin diplomate lors des brèves périodes de paix. Pour l'anecdote, griffe mortelle fût enlevé du nid à sa naissance et fût élevé exclusivement par Karl Franz. Un lien particulièrement fort les unis depuis et le griffon est capable de comprendre bon nombre d'ordres de son maître. A la bataille du fort du sang, c'est griffe mortelle qui protégea son maître blessé et inconscient. Il tua tous les ennemis qui s'approchaient et, si Karl Franz est encore aujourd'hui sur le trône, c'est grâce à griffe mortelle. Il vole souvent en liberté au dessus d'Altdorf, la capitale impériale, et ne regagne son abris qu'à la tombée de la nuit.

Militairement parlant les troupes sont extrêmement structurées.
La plupart des soldats comptent parmi les « troupes régulières ». Une armée pour une province telle est la règle. Ces troupes sont au service du comte électeur et sont formées de soldats professionnels.
On compte dans leurs rangs les hallebardiers, les lanciers, les épéiste et les arquebusiers suivant leur spécialisation martiale. Ils sont le gros de la puissante armée impériale. Les cités-état possèdent elles aussi leur armée régulière.

En cas de besoin, les seigneurs peuvent faire appel aux troupes d'élite. Ces soldats sont très largement plus efficaces et expérimentés, mieux équipés et mieux entraînés. Moins nombreuses car bien plus chères à entretenir, les troupes d'élite ne sont engagées en combat que quand la situation l'exige. On distingue principalement les pistoliers et les joueurs d'épée.

Les pistoliers sont généralement des fils de nobles encore trop novices pour accéder au rang de chevalier. Ils sont équipés par leur famille. Ce sont des troupes légères mais redoutables ils harcèlent l'ennemi et utilisent leurs armes à feu avec une dextérité certaine.

Les fameux joueurs d'épées sont recrutés personnellement par le comte électeur parmi l'élite de leurs troupes. Armés de puissantes épées à deux main et portant leurs armures de plate complètes ils sont de terribles guerriers. Ils constituent la garde personnelle du seigneur que ce soit au château ou sur le champ de bataille. Ils ont tous juré de défendre leur seigneur au prix de leur vie et ce n'est pas qu'une formule. Un joueur d'épée ne fuit jamais et ils furent à de nombreuses reprises le dernier rempart a se dresser face à l'ennemi quand la bataille semblait perdue. Les vétérans sont parfois adoubés chevaliers en récompense de leur bravoure ce qui est un insigne honneur pour un homme du peuple. Ils bénéficient d'une excellente réputation, leur apparence et leur dévotion en impressionnant plus d'un.

Viennent enfin les nombreux ordres de chevalerie. Constitués presque exclusivement de fils de nobles. Ils ne font pas partie de l'armée impériale à proprement parler, chaque ordre obéit à son propre seigneur : le grand maître de l'ordre. Il est le plus souvent secondé par un « cercle intérieur » constitué de vétérans choisis pour leur compétences et leur faits d'armes exceptionnels. C'est parmi ces chevaliers qu'on trouve les plus formidables guerriers de tout l'Empire. Certains ordres ne choisissent que des adorateurs d'un même dieux. Ils sont alors appelés des templiers.
Les grand maîtres sont des individus extrêmement influents. Non content d'être les plus extraordinaires des guerriers ils sont des meneurs d'hommes stupéfiants et des stratèges de grand talent. Les comtes électeurs demandent parfois aux grands maîtres de prêter main forte à leur armée. C'est généralement ce dernier qui prend le commandement de l'armée toute entière tant sa valeur est grande. Il leur appartient d'accepter ou non, ils sont totalement indépendants. Les plus connus et les plus redoutés sont sans conteste les chevaliers de la Reiksguard. Ils forment la garde personnelle de l'empereur et un seul chevalier de cet ordre est généralement connu pour valoir dix soldats ordinaires. Ils sont des templiers de Sigmar et ont juré de servir et de défendre l'Empereur. Leur grand maître porte le titre de Reiksmarshall, il est le commandant en chef des forces impériales et n'a de compte à rendre qu'à l'Empereur en personne.
Parmi les ordres les plus connus on peut citer les chevaliers du loup blanc, ou encore les chevaliers panthères.

L'Empire s'illustre également par son arsenal. L'école impériale d'artillerie de Nuln conçoit et construit de terribles machines de guerres. L'école impériale d'ingénieurs d'Altdorf n'est pas en reste. Fondée par le génie Léonardo de Miragliano elle a conçut les machines les plus improbables mais aussi les plus terrifiantes comme le célèbre canon à répétition feu d'enfer.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu