Le Chaos - Histoire

Le Portail des Etoiles

Il y a des milliers d’années vint sur ce monde primitif une race interstellaire appelée Anciens. Les Anciens construisirent un Portail des Etoiles au pôle nord leur permettant de franchir des distances incommensurables entre les mondes. Ils créèrent aussi des races pour les servir, tels les hommes lézards et leurs maîtres Slaans, ou les elfes sensibles à la magie.
Mais un incident d’origine inconnu allait changer à jamais le destin de ce monde. La porte stellaire utilisait l’énergie instable du Chaos, une dimension parallèle infinie et purement spirituelle.
Cette porte s’effondra soudainement sur elle-même, créant une déchirure dans la réalité et ouvrant une brèche permanente vers la dimension du Chaos. Les Anciens disparurent sans laisser de traces, laissant le monde à sa merci.

Dégorgeant par la brèche, les énergies chaotiques, que l’on appelle « vents de magie », se répandirent sur toute la surface, provoquant d’innombrables mutations. C’est à cette époque que naquit toute une faune de créatures fantastiques, tel que les chimères, les minotaures ou les manticores.
Les elfes, encore jeunes et vigoureux, s’opposèrent de toutes leurs forces à l’avancée du Chaos. Eux seuls comprenaient et maîtrisaient l’usage des vents de magie qu’ils retournaient contre les hordes démoniaques.
Les démons jaillissaient de la brèche par milliers, alimentés par les vents de magie qui leur permettaient de maintenir leur forme physique sur ce monde.
Pendant un temps, les elfes crurent contenir la marée chaotique, mais ils comprirent rapidement que tant que les vents de magie continueraient à se répandre sans limites, le Chaos infini ne pouvait que croître ici.

Au prix d’une longue guerre et de grands sacrifices, les elfes parvinrent à ériger à Ulthuan, leur grande île, un cercle de pierres séculaires dont le centre abritait un vortex gigantesque. Ce vortex aspira les vents de magie en excédant, privant d’un coup l’essence essentielle des démons qui perdirent consistance. L’avancée du chaos fut ainsi stoppée, mais la brèche du pôle toujours ouverte, le vortex ne pouvait que contenir le Chaos au nord.
Aujourd’hui encore, le vortex continu son œuvre à Ulthuan sous la vigilance éternelle des Asurs. Les vents de magie circulent encore mais leur influence est limitée.

Les Désolations du Chaos

En prenant comme centre le pôle nord, on peut tracer un cercle englobant toutes les terres arctiques qui l’entourent, jusqu'à Norsca au nord de l’Empire. On obtient les limites actuelles des Désolations du Chaos, la partie du monde saturée des vents de magie issus de la brèche. Ce royaume chaotique plongé dans un crépuscule permanent échappe aux lois naturelles et distord la réalité. Des créatures improbables et des démons gigantesques errent sans relâche, cherchant à étendre toujours plus au sud les limites des Désolations.
Ainsi depuis des milliers d’années ces Désolations n’ont cesser de croître lentement, repoussant vers le sud les barbares qui vivent en frange, peuple rude vénérant les dieux du Chaos, symbole de force et de survie.

De temps en temps, lorsque les vents de magie sont particulièrement forts et se déversent d’un coup comme une marée, un appel démoniaque est lancé à tous les fidèles et les tribus barbares s’assemblent en une horde irrésistible, renforcée des démons alimentés en magie, et déferlent comme une lame de fond sur les terres civilisées.
Chaque fois, le raz de marée finit par s’éteindre, perdant en force au fur et à mesure qu’il s’éloigne de son origine. Et chaque fois il semble pourtant aller plus loin et durer plus longtemps.
Les périodes d’accalmies qui suivent ces calamités donnent parfois l’impression et le faux espoir que le Chaos est vaincu ou contenu durablement. Mais les sages savent que le temps ne joue pas en faveur des mortels.

 

Les Grandes Invasions

Si les Dieux du Chaos sont divisés et parfois ennemis, car tel est le Chaos, il arrive aussi qu’ils s’unissent temporairement pour combiner leurs forces. Dans ces temps d’apocalypse, un seigneur et champion est désigné par le Chaos Universel, dépositaire de la force et des dons des quatre Dieux Sombres.

Morkar l’Unificateur fut le premier des humains barbares à être proclamé par le démon maudit Be’lakor l’Annonciateur comme champion universel du Chaos. c’était il y a des siècles, à l’époque où les humains étaient encore frustres. L’ambitieux Morkar avait rassemblé des tribus entières et s’était tourné vers les Puissances du Chaos pour y trouver la force dont il rêvait. Au cours d’une macabre cérémonie il obtint la Couronne de Domination de Be’lakor, et marcha vers le sud, à la tête d’une horde et de démons asservis.
Mais les prophètes et shamans annoncèrent, tandis que les massacres s’amplifiaient, l’arrivée d’un sauveur qui terrasseraient le champion du Chaos universel.

Ainsi naquit Sigmar, qui devint roi de la tribu des Unberogen et affronta Morkar en combat singulier. Au terme d’un duel d’un jour et d’une nuit, Sigmar écrasa de son marteau la tête de Morkar et entra dans la légende, vénéré de nos jours dans l’Empire comme le dieu protecteur des hommes.

Au fil des siècles suivants, des champions se levèrent, chaque fois annoncés par Be’lakor l’Annonciateur, et chaque fois ils furent finalement vaincus de justesse par un héros élu des dieux, prolongeant le répit du monde civilisé.
Il fut même un temps ou Be’lakor lui-même parvint à prendre possession d’un seigneur mortel et comploter pour s’autoproclamer champion du Chaos universel, mais il échoua dans sa démence sous l’œil moqueur des Dieux Sombres.

En 2302 (calendrier impérial), les forces du Chaos menées par Asavar Kul leur nouveau champion, s’abattirent avec une vigueur renouvelée sur les terres des hommes, partant du Norsca et vomissant ses hordes sur Praag qu’elles rasèrent. Elles saccagèrent ensuite le port d’Erengrad avant d’assiéger Kislev plus au sud.
Magnus le Pieux s’allia au roi nain Alriksson et au seigneur Al-Ulric Kriestov. Les hauts elfes envoyèrent trois archimages, dont le légendaire Teclis, enseigner la magie de bataille aux troupes humaines.
Au terme d’une longue campagne, le Chaos fut finalement vaincu. Magnus devint le nouvel Empereur d’un Empire ressoudé et Teclis fonda les Collèges de Magie qui continuent encore de former les mages impériaux.
Mais le pire restait à venir.

Le pire porte un nom : Archaon, Seigneur de la Fin des Temps, qui marcha sur l’Empire avec une armée comme on n’en avait jamais vu. C'est un champion du Chaos Universel d’une puissance inégalée, qui erra un siècle à la recherche de la Couronne de Domination.
Lorsqu’enfin Be’lakor lui apparut, Archaon endossa ce rôle maudit de Seigneur de la Fin du Temps et s’élança vers les terres de Sigmar.
L’appel à la guerre fut si fort que cela rameuta de toute part les seigneurs de guerre les plus variés, des hordes de peaux vertes menées par Grimgor aux comtes vampires de Sylvania, des nains et des elfes prêtant assistance, en l’espace de quelques semaines le nord de l’Empire dont les lignes avaient été enfoncées comme du beurre devinrent un effroyable champ de bataille.
Archaon parvint jusqu'à la grande cité impériale de Middenheim et mena un siège impitoyable contre la Cité du Loup Blanc.

Comme à chaque fois, parmi les hommes un héros de lumière s’éleva. Valten le guerrier prêtre de Sigmar prit les armes, porté par un souffle divin et entraîna avec lui les défenseurs de l’Empire. Les rebondissements furent nombreux mais finalement Archaon et Valten s’affrontèrent comme il se doit.
Mais Archaon ne périt pas comme le voulait l’histoire cette fois ci. Blessé et trahi, il dut prendre fuite et replier ses forces, laissant Middenheim en piteux état mais toujours dressée.
Ainsi en est on de nos jours, Archaon toujours vivant, le Seigneur de la Fin des Temps n’a pas dit son dernier mot et le sort de l’Empire est plus que jamais incertain.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu