Norland

Les Nordlanders (habitants de la Terre du Nord) savent, mieux que quiconque dans l'Empire, ce qu'il en est de vivre sous la menace du Chaos. La baronnie de la Terre du Nord se situe non loin du port des Hommes du Nord, de l'autre côté de la Mer des Griffes. Les habitants de la Terre du Nord sont d'ailleurs habitués aux incursions répétées de ces barbares sur leur territoire : ils repoussent les assauts de la horde du Chaos depuis des siècles.
Les habitants de la Terre du Nord sont aussi durs et intransigeants que le territoire où ils vivent. Selon la rumeur, leur caractère vient de leur parenté avec les Hommes du Nord, et c'est à cause de cette même rumeur que les habitants de la Terre du Nord ne relâchent jamais leurs efforts pour prouver leur loyauté envers l'Empire.

Cela ne signifie pas pour autant que les habitants de la Terre du Nord sont considérés comme un peuple civilisé par l'Empire. Ils ont des pratiques et des rites qui sont, au mieux, considérées comme étranges par les habitants d'Altdorf. Ils privilégient l'action aux longs discours, et peuvent paraître facilement irritables à qui ne les connaît pas. Lorsqu'ils parlent, ils n'accordent aucune espèce d'importance aux conventions, et, la plupart du temps, choisissent les pires moments pour "régler leurs comptes".

A l'aube de l'Age du Jugement, la baronnie de la Terre du Nord est la cible d'une nouvelle tentative d'invasion des Hommes du Nord. Une horde massive de maraudeurs a pénétré sur le territoire de la Terre du Nord sous la bannière de Tchar'zanek, un Champion des Dieux ténèbres. La puissance de l'armée de Tchar'zanek ne peut être ignorée par l'Empire. L'armée provinciale de la Terre du Nord, déjà fortement affaiblie par l'épidémie qui s'abat sur tout l'Empire, ne peut faire face à une force si colossale. Karl Franz va devoir intervenir.



Malheureusement, l'armée provinciale ne parvient pas à rassembler les troupes dans cette région. L'épidémie entrave tout espoir de réponse rapide, laissant trop peu d'hommes à la défense de la frontière nord de l'Empire. Une compagnie de miliciens a monté son camp à Neues Emskrank, un petit village de pêche. Sous le commandement du général Breuer, les miliciens font tout leur possible pour protéger la côte de l'armada ennemie venue du Nord.

Alors que ses hommes se battent courageusement contre les troupes ennemies, le général envoie des cavaliers pour qu'ils recrutent les villageois des environs. Toutefois, l'épidémie a déjà fortement touché la province, et il ne reste que trop peu de combattants prêts pour se lancer dans une bataille qui semble perdue d'avance. Les réfugiés préfèrent fuir vers le sud en espérant éviter la horde des Hommes du Nord.

La situation est désespérée et l'Empire sait pertinemment que sans aide, la Terre du Nord tombera rapidement, ce qui ouvrira la route vers le coeur de l'Empire. Lors d'une réunion avec ses conseillers, Karl Franz crée l'Ordre du Griffon, une force militaire d'élite redevable uniquement à l'Empire, disposant d'une autorité bien supérieure à celle des Comtes électeurs et de leurs généraux provinciaux. Libéré des contraintes bureaucratiques, l'Ordre va entreprendre des actions rapides pour unifier les mesures défensives du nord.

Peu de temps après, les émissaires de l'Ordre du Griffon arrivent dans la Terre du Nord avec un mandat strict : entraîner et équiper ceux désirant défendre l'Empire, et obliger ceux qui s'enfuient à le faire, par tous les moyens nécessaires...

Viktor Riese est l'un de ces émissaires. Il a pour objectif de préparer les villageois de Grimmenhagen, un hameau voisin de Neues Emskrank, afin qu'ils prennent part à la bataille. Les fermiers et les paysans de Grimmenhagen sont forcés de troquer leurs socs contre des épées, au risque de perdre leur terre, leur famille et même leur vie.

Grimmenhagen est le cadre de la première bataille de l'Empire contre l'armée de Tchar'zanek. C'est un combat acharné sur tous les plans : les hommes de l'Empire doivent se battre à la fois contre une horde d'ennemis sans pitié, motivés par la conquête, et contre la maladie. Si les hommes de la Terre du Nord perdaient toute confiance et renonçaient à se battre, l'Empire serait condamné avant même que la guerre ne commence.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu