Le Pays des Trolls

Le Pays des Trolls est le nom que l'on donne au territoire glacial et désolé situé au nord de Kislev et au sud des Désolations du Chaos. Le paysage est aussi redoutable que les créatures qui y vivent : de hautes formations de roches en dents de scie sortent de la terre, tels des doigts dantesques, comme si ces créatures tentaient de faire surface ; le sol accidenté et irrégulier, parfois extrêmement et soudainement pentu, est parsemé de crevasses dissimulées ici et là, ou est parfois encore fait de vallées instables. Un vent glacial souffle perpétuellement sur ce territoire morne et aride où règne un silence de mort que seules viennent troubler les feuilles mortes des branches squelettiques d'arbres tortueux.

Comme son nom l'indique, cette terre aride et rocailleuse est infestée de trolls en tous genres. Là où quelques cours d'eau ont survécu, notamment dans les vallées et les crevasses, les trolls des rivières piétinent les marécages pestilentiels à la recherche de nourriture. Sur les pentes balayées des collines, les trolls de pierre, s'enfoncent dans les cavernes humides pour se reposer la nuit, et passent leurs journées à chasser les chèvres sauvages ou à frapper d'autres trolls de pierre à l'aide de troncs d'arbres reconvertis en massues. Mais les plus dangereux d'entre tous se trouvent au nord : les terribles trolls du chaos, exposés à l'énergie mutatrice des vents du Chaos sont des créatures infâmes à la force redoutable et sauvage, et à l'endurance inimaginable.

Afin de mieux comprendre l'importance de ces terres reculées et interdites à l'Age du Jugement, il est nécessaire de connaître l'histoire d'Anton Jaeger, un noble de l'Empire, mort il y a bien longtemps. Souhaitant gagner les faveurs de Leticia Gaertner, seconde cousine du Conte de l'Ostland, sire Jaeger déclara solennellement et ce, devant toute la cour, sa proposition de mariage. Mais le conte refusa.

Cette humiliation détruisit la fierté de ce noble qui retourna sur ses terres le coeur et l'honneur brisés. Envahi de honte et de désespoir, il demanda à tous les membres de sa grande famille ainsi qu'à leurs serviteurs de faire leurs bagages et de se préparer à un long voyage. Ainsi, cent villageois, nobles et moins nobles quittèrent leur foyer et suivirent la direction du nord.

Après un pénible voyage qui les amena bien au-delà de l'Empire, sire Jaeger décida d'y mettre pied et ordonna à tous de construire une ville, qu'il nomma Felde. Les habitants réussirent, générations après générations, à défendre leurs murs contre les assauts des trolls, des maraudeurs de Norska, ou encore des créatures du Chaos. Cependant, une menace bien plus insidieuse fit jour à Felde et la ville fut réduite en cendres : c'est dans cette zone reculée qu'est né le fléau ravageant désormais l'Empire.

Suivant des traces mises au jour plus au sud, des soldats de l'empereur, membres du récent Ordre du Griffon, ont été chargés de découvrir le mystère des origines du fléau de Felde. C'est une énigme qu'ils doivent résoudre afin de sauver l'Empire des griffes de cette épidémie mortelle.

Lorsque le seigneur de guerre Tchar'zanek' eut vent de l'expédition de l'Empire au Pays des Trolls, il envoya ses guerriers d'élite, les redoutables osts du Corbeau pour les empêcher de découvrir les origines du fléau. La deuxième raison de cet envoi des osts, bien plus sombre, est la présence d'un artefact extrêmement puissant... que possèderait un troll du Chaos particulièrement peu flexible. 
 

Bien que le pays des Trolls soit éloigné des lieux plus civilisés du Vieux Monde, les événements qui se produisent là-bas auront des répercussions lointaines. Les vaillantes forces de l’Empire ont là une opportunité unique de gagner de précieuses informations sur la nature de la terrible maladie qui décime leur peuple. Mais les ennemis se rapprochent de toutes parts et pendant ce temps, loin au sud, les forces du Chaos poursuivent leur invasion en semant mort et destruction au coeur de l’Empire, s’approchant d’Altdorf jour après jour.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu