(17/02/09) Les ressentis des Chevaliers du Soleil flamboyant et des Elus

Le huitième article faisant la synthèse des avis des joueurs sur un couple de classes porte sur deux guerriers lourds, l'Elu et le Chevalier du Soleil flamobyant. L'occasion de savoir ce qu'en pensent ce qui les jouent : leurs ressentis, leurs attentes, ce qui les satisfait ou non.

JoL

L'Elu et le Chevalier du Soleil flamboyant sont deux classes de guerriers lourds : ils portent une armure lourde qui les rend très résistants, peuvent équiper un bouclier ou une arme à deux mains. Ce sont aussi des classes miroirs puisque leur mécanisme de classe est similaire ; il s'agit des auras que ces guerriers projettent autour d'eux, qui apportent soutien aux joueurs de la même faction et qui affaiblissent les ennemis.

Si l'Elu est présent depuis le lancement du jeu, le Chevalier du Soleil flamboyant avait été retiré dans la dernière phase de la bêta. Il a été réintroduit à l'occasion de la version 1.1 en décembre 2008, en même temps que le Garde noir.

JeuxOnLine a lancé deux questionnaires très proches, afin de permettre aux joueurs de ces deux classes de dire ce qu'ils ont sur le coeur : sont-ils satisfaits par leur classe ? qu'aiment-ils en elle ? comment envisagent-ils son rôle ?

Les voies de spécialisation de ces classes se font écho. La première est plutôt offensive, améliorant les capacités d'attaque du personnage. La seconde est avant tout défensive et privilégie la résistance. La troisième se focalise sur des compétences magiques, avec des effets inverses selon la classe : pour l'Elu, il s'agit de gêner l'ennemi et de le décourager, tandis que le Chevalier aide ses compagnons et affermit leur bras.

Chevalier Elu
Attaque Conquête Effroi
Défense Vigilance Corruption
Encouragement
Découragement
Gloire Discorde

Simulateur de templates pour le Chevalier du Soleil flamboyant.
Simulateur de templates pour l'Elu.

 

Deux Elus


Une même approche de ces classes

Pourquoi choisir un Elu ou un Chevalier ?

Ces carrières sont choisies avant tout dans l'optique de jouer un guerrier lourd pouvant être à la fois offensif, avec une arme à deux mains, et défensif, avec un bouclier. Plusieurs joueurs signalent avoir été attirés par cette polyvalence couplée au système d'auras qui leur rappelait le Paladin de DAoC.

Les joueurs des Chevaliers veulent compenser le manque relatif de classes de mêlée tout en jouant un personnage utile au groupe. Ils désirent aussi parfois changer de style de jeu : plusieurs soigneurs, très fragiles, ont choisi le Chevalier comme personnage secondaire pour sa solidité. Il s'agit dans la moitié des cas d'un choix second, le personnage n'étant pas l'avatar principal du joueur mais un "reroll".

Pour les Elus, le choix s'est fait le plus souvent à la sortie du jeu. Il s'agissait alors de se décider entre l'Elu et l'Orque noir, puisque le Garde noir n'était pas disponible. L'Elu l'a emporté pour son charisme (l'Orque noir étant une classe charismatique, mais de façon différente), pour son aspect, et parce que son système d'auras semblait plus agréable et plus utile que celui de coups prérequis (stances) de l'Orque.
Enfin l'Elu a également attiré nombre de joueurs adeptes de l'univers de Warhammer, pour qui incarner un tel personnage constituait une opportunité à ne pas manquer.

L'aspect joue énormément tant pour le Chevalier que pour l'Elu : ceux qui optent pour le Chevalier cherchent souvent à jouer un "tank" humain car ils ne veulent pas d'un Nain ou d'un Elfe, tandis que le charisme et l'aspect de l'Elu sont une des principales raisons qui expliquent le choix de la classe (notamment avec les armures de haut niveau, assez impressionnantes).

Les joueurs des deux classes envisagent leur personnage de la même façon et adoptent en conséquence des spécialisations assez proches.

http://medias.jeuxonline.info/upload/war/Site/Darwyn/classes/CdSf1.jpg


Jouer un guerrier offensif

Chez les Chevaliers, la voie Conquête est la plus prisée. La voie Effroi ne vient qu'en seconde position chez les Elus, mais presque tous l'adoptent en voie secondaire lorsqu'ils ne se sont pas spécialisés dedans. En revanche les voies défensives sont, pour les deux classes, les moins jouées, que ce soit comme voie principale ou comme voie secondaire.

Les Chevaliers se spécialisent le plus souvent en Conquête, avec une spécialisation secondaire en Gloire ; les autres adoptent en général une spécialisation Gloire / Conquête. Le but est de jouer de façon offensive en équipant une épée à deux mains tout en apportant des sorts de soutien au groupe (résistances magiques) et des outils permettant de tuer plus facilement des cibles (une aura qui réduit les soins des ennemis par exemple ou une autre qui augmente la force des alliés et leurs chances d'infliger des coups critiques en la couplant avec la bonne tactique).
La voie Conquête en voie principale est bien adaptée à un groupe basé sur les attaques en mêlée tandis qu'un Chevalier Gloire apporte un peu plus à un groupe de mages.

Exemple de template Conquête / Gloire. Le Chevalier cherche à maximiser ses dégâts tout en conservant la compétence Colère du Paradis (Gloire). La voie Gloire permet aussi d'augmenter la puissance de l'aura de résistances (augmentation de celles des alliés, réduction de celles des ennemis).

Exemple de templace Gloire / Conquête. Il s'agit ici d'augmenter au maximum la puissance des compétences de la voie Gloire, notamment l'aura de résistances ; la réduction des résistances ennemies est maximale, ce qui en fait un très bon outil pour aider les mages à tuer leurs cibles. La Fureur du Soleil peut ensuite être prise au rang de renommée 40. La voie Conquête apporte notamment la tactique Tir galvanisé.

Les Elus privilégient la voie Discorde, couplée avec la voie Effroi ; ils adoptent moins souvent leur voie offensive comme spécialité principale, mais la conservent en voie secondaire. La voie Discorde présente aux yeux des joueurs l'avantage de conférer une bonne polyvalence et des outils très efficaces pour gêner l'ennemi. Elle est considérée comme la voie indispensable pour les Elus. Le choix de la voie Effroi tient quant à lui à la volonté de disposer d'un Elu capable de se débrouiller aussi bien en RvR qu'en PvE de haut niveau.

Exemple de templates Discorde / Effroi. Il s'agit d'un des templates les plus souvent cités par les joueurs. Discorde et Effroi sont au même niveau : les Elus cherchent rarement à obtenir les dernières compétences des voies qui sont jugées peu intéressantes (par exemple Réflexion de Tzeentch en Discorde) alors que les premières sont plus utiles. Les tactiques de spécialité sont particulièrement prisées : plus de coups critiques, plus de soins reçus... L'aura de résistances a également un bon niveau. Il faut noter que ce template est également très prisé dans les donjons de haut niveau.


Un Elu


Des voies défensives peu convaincantes

Que ce soit du côté des Elus ou du côté des Chevaliers, la voie défensive est très peu prisée (un peu plus du côté des Elus toutefois). Ceux qui la choisissent veulent jouer leur personnage comme un mur capable d'encaisser de nombreux coups tout gênant l'ennemi - grâce aux voies Discorde et Gloire utilisées en spécialité secondaire -, car c'est ainsi qu'ils envisagent leur rôle. Les autres joueurs considèrent souvent ces voies comme peu intéressantes et estiment qu'elles ont besoin d'être revues.

Certains Elus indiquent qu'ils ont abandonné la voie Corruption et l'optique défensive en RvR car la voie ne leur permet pas d'être réellement efficace sur ce plan et qu'ils se sentent alors peu utiles. Alors que nombre d'Elus aspiraient à jouer un guerrier lourd barricadé derrière un bouclier, presque indestructible, ils ont souvent été amenés à se tourner vers un rôle qui n'était pas celui qu'ils désiraient assumer. Les changements de la version 1.06 affectant Défense mixte et ceux de la version 1.1a (Rejet perçant) ont, selon beaucoup de joueurs, sinistré cette voie.
De façon assez paradoxale, les joueurs en viennent même à préférer la voie Effroi dans les donjons PvE de haut niveau comme la Vallée perdue, où ils jouent pourtant généralement avec un bouclier.

 

Un rôle similaire

Elus et Chevaliers envisagent donc leur classe d'une manière assez proche ; cela explique que le rôle qu'ils estiment devoir tenir le soit également.

Le PvE (joueur contre environnement)

Elus et Chevaliers se comportent là comme tous les guerriers lourds. Lorsqu'ils sont seuls, ils peuvent aisément tenir plusieurs monstres à la fois, avec ou sans bouclier. Ils n'ont pas de difficultés particulières et sont capables de tuer des monstres de niveau bien plus élevé ou des champions.

Pour la phase de progression, une partie des joueurs conseille de s'orienter vers la voie défensive (en utilisant un bouclier), mais plus nombreux sont ceux qui conseillent une spécialisation offensive couplée à une arme à deux mains. Dans cette optique, l'Elu ou le Chevalier dispose d'un équipement orienté vers la force et la capacité de combat, qu'il retire lorsqu'il part en RvR ou en donjon, au profit d'un équipement plus orienté vers la solidité (endurance, points de vie, résistances...).


Un Chevalier en combat PvE


Dans les donjons, la place des Elus pose parfois problème
(les Chevaliers étant soit des personnages secondaires, soit niveau 40 depuis peu, ils abordent peu cette question). En effet l'Elu est souvent vu, par les autres joueurs, comme inférieur sur certains points à l'Orque noir, en particulier pour tout ce qui relève du "tanking" de monstres très puissants, comme dans le donjon Vallée perdue (Lost Vale).

Mais pour une partie des Elus, cette réputation est infondée et ils soulignent qu'un Elu est tout à fait capable d'être le tank principal dans tous les donjons : le problème de l'Elu résiderait plus dans les mentalités que dans ses capacités. Cependant dans ce cadre, ce n'est pas la voie défensive (Corruption) qui s'impose comme la plus efficace, mais un mixte entre Effroi et Discorde.

Le RvR (royaume contre royaume)

Dans le cadre d'affrontements limités en nombre, Elus et Chevaliers estiment avoir plutôt leur place à l'avant, avec les classes offensives de mêlée. Leur résistance, leur dégâts non négligeables et les auras qui aident les guerriers à accomplir leur office leur offrent une place de choix dans ce cadre. Ils peuvent être le "main assist" (celui qui détermine la cible du groupe) ou suivre ce dernier. Généralement ils gardent un guerrier offensif plus fragile (un Lion blanc, un Maraudeur, voire une Furie ou un Répurgateur).
Si nécessaire ils peuvent revenir en défense pour aider leurs soigneurs mais ils ne sont pas les mieux équipés pour le faire ; les Elus notamment signalent manquer d'outils pour défendre efficacement un soigneur et préfèrent laisser ce rôle à d'autres.

En RvR de masse et en plaine, ils se placent là encore à l'avant et tentent de briser les lignes ennemies. Ils protègent toujours un guerrier offensif, le but étant de réussir une percée dans le front ennemi. Les joueurs soulignent qu'il est important de s'occuper des auras même dans ce cadre (où il est facile de les oublier).
Dans les attaques de forts, ils s'occupent des armes de sièges, surveillent les entrées, puis tentent de briser le mur de défenseurs pour parvenir au seigneur du fort.
En défense, ils peuvent tenter des sorties rapides pour désorganiser les attaquants et tentent d'endiguer le flot d'ennemis.


Elu en RvR


Points de satisfaction et attentes

Les Chevaliers du Soleil flamboyant qui se sont exprimés se disent presque tous satisfaits ou très satisfaits de leur classe. En revanche environ un tiers des Elus attendent des changements substantiels ou sont mécontents. Cet entrain constaté du côté des Chevaliers peut tenir, pour une part, à la nouveauté (le personnage n'a pas eu le temps de lasser ou de dévoiler d'éventuelles faiblesses, comme en PvE de haut niveau, contrairement peut-être à l'Elu), au fait qu'il s'agit dans la moitié des cas d'un personnage secondaire ; mais il s'explique aussi par le fait que la classe répond aux attentes des joueurs.

Les Chevaliers apprécient particulièrement certaines facettes de leur personnage : une polyvalence qui lui permet d'être aussi bien offensif que défensif, de se débrouiller en RvR comme en PvE ; sa solidité, même avec une arme à deux mains ; les bonus accordés par les auras de commandement ; le fait de se sentir utile, notamment grâce aux auras ou aux diverses compétences de crowd control ; l'aspect.

Les joueurs de Chevaliers déplorent également certaines faiblesses de la classe, en particulier le manque de coups de zone (area effect ou AE) avec une arme à deux mains, un coût des compétences trop élevé en termes de points d'action, et la lourdeur du système d'auras. Mais ce qu'ils perçoivent comme des défauts n'est pas assez gênant pour modifier leur point de vue général sur la classe.

Les Chevaliers sont donc satisfaits de leur classe, à la fois dans l'absolu et par rapport aux autres classes. Ils estiment ne pas avoir grand chose à envier à l'Elu et ne souffrent pas de la comparaison avec les autres guerriers lourds de l'Ordre (même s'ils aimeraient être aussi résistants que les Brisefers). Ils pensent que leur personnage est au contraire complémentaire du Brisefer ou du Maître des Epées grâce aux améliorations qu'il apporte au groupe.


Un Chevalier du Soleil flamboyant


Les joueurs des Elus aiment, quant à eux, avant tout l'aspect de leur classe et de leurs armures
: presque tous l'évoquent. Ils apprécient, comme les Chevaliers, de se sentir utiles au groupe grâce aux auras et d'être très solides, notamment face à des mages, tout en utilisant une arme à deux mains. Ils sont également satisfaits de représenter une source de nuisance indéniable pour l'ennemi.

Ils regrettent toutefois leur manque d'utilité dans certaines configurations, notamment en RvR de structure (un point qui revient souvent dans les retours des classes de mêlée). Certains apprécient assez peu de voir leur spécialité défensive être peu efficace en RvR - car ils ne sont pas les tanks les plus solides et manquent d'outils pour protéger leurs partenaires. Cela les oblige souvent à adopter une spécialisation offensive pour apporter quelque chose à leur groupe, ce qui n'est pas au goût de tous.
Enfin nombre d'Elus signalent que leurs compétences de crowd control (compétences permettant d'entraver les mouvements de l'adversaire) ont pour partie un intérêt très limité par rapport à celles d'autres classes, notamment par rapport aux Chevaliers, tandis que les autres fonctionnent mal.

Les Elus se sentent un cran en-dessous des Chevaliers du Soleil flamboyant, du moins ceux qui se sont intéressés à la classe : ils relèvent que les compétences des Chevaliers sont généralement un peu plus puissantes que les leurs et qu'ils semblent être un peu plus résistants. Le sort de moral niveau 2 qui immobilise les ennemis pendant dix secondes est regardé avec envie.
Mais pour certains, corriger les sorts de crowd control des Elus permettrait déjà un net rééquilibrage ; d'autres pensent qu'il s'agissait de faire du Chevalier une classe attractive (une "classe d'appel" pour l'Ordre) et que Mythic reverra à la baisse certains atouts de la classe.

Les Elus se sentent également parfois moins utiles que les autres guerriers lourds de la Destruction, en particulier par rapport à l'Orque noir : l'Elu manque selon les joueurs un peu d'atouts par rapport à l'Orque, surtout en PvE de haut niveau. Il est aussi moins bon en RvR sur le plan défensif à cause de bugs divers et de la faiblesse de la voie Corruption. Cependant tous ne se sentent pas lésés : une partie des joueurs estime que la réputation de faiblesse de l'Elu est largement injustifiée et que l'Elu est complémentaire avec les autres tanks.

Deux Elus


Le système d'auras
, commun aux deux classes (Commandements chez le Chevalier, Auras chaotiques pour l'Elu), est généralement considéré comme intéressant. Cependant leur apport réel n'est pas toujours perceptible. Les Elus signalent qu'une partie de leurs auras sont également totalement inutiles (comme une aura qui apporte des soins après une parade, ou une autre qui inflige de faibles dégâts de type Spirituel). Ils regrettent également que l'effet de certaines auras ne varie pas en fonction des points investis dans la spécialité correspondante. Les Chevaliers relèvent que leurs auras de spécialité ne sont pas très intéressants par rapport aux auras de base.

Certains, surtout des joueurs de Chevaliers du Soleil flamboyant, considèrent le système d'auras comme assez lourd : il n'est pas très amusant de devoir songer à changer d'auras toutes les 4,5 secondes et il serait appréciable de pouvoir organiser un roulement automatique (sans passer pour cela par un add-on). Quelques joueurs pensent en outre que les auras pourraient ne pas déclencher le GCD (global cooldown), cet intervalle de 1,5 secondes imposé entre chaque action.

 

Les Elus comme les Chevaliers demandent une refonte des voies défensives pour leur donner quelque efficacité, en RvR ou en PvE. Pour les Elus, cela peut passer par l'annulation de certaines modifications antérieures.
Nombre de joueurs des deux classes voudraient également que les voies offensives permettent d'infliger des dégâts à la mesure de ce que l'on attend en utilisant une épée à deux mains.
Pouvoir passer plus facilement du mode "arme à une main plus bouclier" au mode "arme à deux mains" serait également très apprécié.

Les Elus aimeraient que certaines de leurs compétences ou tactiques de spécialité soient revues pour justifier leur apprentissage (ainsi la Réflexion de Tzeentch en voie Discorde).
Enfin les joueurs des deux classes veulent que les bugs qui affectent certaines compétences soient corrigés au plus vite ; pour les Elus, cela concerne notamment les sorts de crowd control dont le fonctionnement est parfois aléatoire (le "bump" de l'Elu étant considéré par les joueurs comme un des plus mauvais du jeu).

 

Un Chevalier


Pour conclure cet article, voici quelques conseils délivrés par les joueurs à ceux qui pourraient être tentés par ces classes.
Elus comme Chevaliers rappellent que ces personnages ne sont pas spécialement adaptés au jeu en solo : ce sont des personnages de groupe, des personnages de soutien, qu'il ne faut pas choisir si le but est d'avoir une classe capable d'accomplir des prouesses toute seule. Les Elus signalent qu'il ne faut pas s'attendre à jouer un "mur". Les joueurs indiquent aussi qu'il vaut mieux se familiariser avec le système d'auras et apprendre à les faire tourner dès le début. Ces classes ne sont pas très aisées à prendre en main et il faut de la persévérance pour parvenir à les maîtriser.

 

Merci à tous les joueurs (une grosse quarantaine, avec deux tiers d'Elus environ) qui ont pris la peine de répondre aux questionnaires.
Merci également à ceux qui ont fourni les illustrations de cet article.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu