Précisions sur le futur de Warhammer Online

Mythic Entertainment

Trois jours après son "State of the Game" remarqué, Mark Jacobs répond aux questions de IGN.com et Tentonhammer.com et lève un coin du voile sur l'avenir du jeu.

Ainsi, Mark Jacobs a enclenché la vitesse supérieure en terme de communication et organise le battage autour de Warhammer Online : après avoir annoncé l'arrivée de deux nouvelles classes pour décembre, puis avoir relancé les discussions autour des deux carrières restantes, il accorde coup sur coup deux interviews (à nos confrères IGN et Tentonhammer), qui sont pour lui une occasion de revenir sur ses récentes déclarations.

Lire l'article

Précisions sur la version 1.1

  • L'équilibrage des classes semble avoir suscité des inquiétudes au sein de la communauté (peut-être dues à des mauvais souvenirs de "nerfs à la hache" très décriés du temps de DAoC), ce qui explique que Mark Jacobs revienne à plusieurs reprises sur cette question.

Son idée maîtresse est que l'équilibrage ne se fera pas en abaissant certaines classes trop puissantes mais en améliorant et en rendant plus performantes les autres. Et en corrigeant les bugs éventuels qui génèrent aussi du déséquilibre. Il cherche donc à se montrer rassurant, sans doute pour ne pas se mettre à dos ceux qui jouent des classes souvent désignées comme trop puissantes.

  • Il n'y a rien de prévu pour le moment concernant l'artisanat en 1.1.
  • Quant aux capacités de guilde "A venir" (dans l'écran de guilde), il ne dévoile rien à leur sujet : il n'est pas certain qu'elles arriveront en 1.1. Mark Jacobs laisse entendre qu'il donnera plus d'informations un de ces jours à ce sujet.

Mais en raison des annonces de ces derniers jours, le gros des questions se concentre sur les classes qui avaient été retirées en juillet.

 

A propos des quatre classes manquantes

Mark Jacobs justifie le choix d'intégrer le Garde Noir et le Chevalier du Soleil Flamboyant d'abord par le manque de tanks du côté de l'Ordre (entendre : de tanks humains, car une partie des joueurs refuseraient de jouer un tank elfe ou nain). Il estime qu'avec ces deux classes, Mythic parviendra à combler le déficit de tanks du côté de l'Ordre et même à réduire l'écart en terme de population entre les deux factions.

Les développeurs semblent avoir eu à l'esprit la volonté de lutter contre le déficit de population de l'Ordre avant tout : c'est pour cela que durant ces derniers mois Mythic s'est concentré presque uniquement sur ces deux classes et que les deux autres ont peu avancé.

 

Précisions sur le futur de Warhammer Online

Koup'tou

Par rapport aux deux dernières classes, le Martelier et le Koup'tou, il se montre plus nuancé qu'auprès d'Eurogamer : alors qu'il estimait qu'une des deux classes serait probablement remplacée par une nouvelle, il dit désormais qu'il n'est pas certain à 100 % que cette classe sera présente. S'agit-il juste d'entretenir le suspense ou d'un véritable recul à ce sujet ? Difficile de le savoir.

En tous cas, vu que l'attention de Mythic s'est portée presque exclusivement sur les deux autres classes selon ses dires, l'intégration des deux guerriers offensifs ne sera pas immédiate.

Mark Jacobs, vice-président de Mythic Entertainment

Quelques compléments à son "État du jeu"

Nos confrères ont également questionné le patron de Mythic Entertainment sur ses déclarations précédentes, qui constituaient un satisfecit face au lancement de Warhammer Online. C'est l'occasion pour Mark Jacobs de revenir sur quelques points qui semblent lui tenir à coeur.

Ainsi, il se montre tout à fait satisfait par la lutte contre les goldsellers, les mesures en place fonctionnant très bien selon lui.

Il conteste vivement les critiques qui s'élèvent ici et là contre le manque de contenu de "End game" : en effet, il rappelle que la prise de capitale ne résume pas tout le contenu de haut niveau. Il signale tout particulièrement qu'aucun roi n'a encore été tué. D'ailleurs les capitales sont loin d'avoir été capturées sur tous les serveurs, même si la première prise a été un peu plus rapide que prévue.

Enfin, il semble avoir deux regrets sur le jeu et le lancement. Il reconnaît tout d'abord que le système de communication n'est pas satisfaisant et qu'il y a du travail à faire à ce niveau, bien qu'il ne donne pas plus de précisions (ce point devant faire l'objet d'améliorations certaines en 1.1).

Le deuxième regret concerne le lancement des serveurs : Mark Jacobs estime avoir sous-estimé les capacités des serveurs, qui se sont révélés être plus stables que dans leurs prévisions. Il aurait été possible d'ouvrir les serveurs à plus de joueurs dès le départ au lieu de créer de nombreux serveurs.

Lire l'article

Perspectives d'avenir

Au-delà du passé et du présent, le vice-président de Mythic se livre à quelques commentaires sur l'avenir du jeu. Il espère pouvoir tenir un rythme régulier au niveau des patchs : des mini-patchs hebdomadaires pour corriger des problèmes mineurs et faire quelques ajouts et des gros patchs trimestriels de contenu, sur le modèle du patch 1.1 en décembre.

Enfin, il livre son sentiment à propos de WolTK et estime que WAR pourra sortir renforcé sur le long terme en séduisant les joueurs qui auront fait le tour de ce que propose Blizzard et qui auront envie de tester le RvR (profession de foi peut-être un peu osée, dirons-nous). Car le RvR est bien la marque de fabrique de Warhammer Online et c'est sur ce point que Mythic va concentrer ses efforts dans la période à venir, d'après Mark Jacobs.

Source : http://uk.pc.ign.com/articles/921/921462p1.html

Réactions (50)


  • En chargement...
Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu