Vallée de Kadrin

De tous les guerriers nains, les sombres Tueurs sont les plus redoutés. Mus par quelque honte ou disgrâce secrètes, ces guerriers sans peur ont juré de retrouver leur honneur en trouvant la mort au combat. En devenant Tueur, un nain coupe tout lien avec sa famille et parcourt le monde à la recherche de son destin. Bien qu'ils voyagent souvent seuls, il existe un endroit où ils se rassemblent en masse. Cet endroit est Karak Kadrin, le Fort des Tueurs.

Karak Kadrin est unique parmi les forteresses naines car son chef, Ungrim Poing de Fer, est lui-même un Tueur. En tant que monarque, il ne peut cependant pas chercher la mort au combat et respecte donc son serment en aidant de son mieux les autres Tueurs en quête de leur destin. Un Tueur fatigué peut ainsi trouver le gîte et le couvert à Karak Kadrin. Il peut s'y reposer tant qu'il le souhaite avant de continuer son chemin vers la mort. En retour, il doit servir le roi et l'aider à protéger le Col du Pic, passage vital pour les échanges commerciaux entre les territoires à l'est et à l'ouest des Montagnes du Bord du Monde.


Le Col du Pic mène directement à la frontière est de l'Empire et s'avère donc le chemin idéal pour une invasion des guerriers du Chaos, déferlant du nord, ou pour les peaux-vertes assoiffés de sang, qui cherchent à piller les territoires humains. Les nains doivent donc se montrer très vigilants et veiller tout particulièrement sur la Vallée de Kadrin, toute proche de Karak Kadrin.

Alors que Grumlok et Gazbag, les chefs des peaux-vertes, préparent leur assaut contre les nains, ils savent que les ennemis les plus féroces qu'ils auront à combattre ne seront autres que les Tueurs. Si Ungrim Poing de Fer est averti de l'attaque imminente de la Waaagh ! sur Karaz-a-Karak, la capitale naine, il enverra une armée de Tueurs pour défendre la cité, réduisant ainsi à néant les chances de conquête des peaux-vertes. Afin d'empêcher que cela ne se produise, les deux chefs des Gars du Soleil Sanglant décident d'attirer leur attention loin de la capitale en les attaquant dans la Vallée de Kadrin. Une horde d'orques et de gobelins a donc quitté les Huit Pics en direction du nord avec pour ordre d'occuper les Tueurs et de les tenir éloignés de Karaz-a-Karak.

L'assaut des peaux-vertes a pris les Tueurs au dépourvu car jusqu'à présent, le gros des combats se déroulait au sud. Même Malékith, le chef des elfes noirs, est surpris par la nouvelle. Ce coup est extrêmement habile pour les chefs des Gars du Soleil Sanglant, qui n'ont jamais été plus que de simples pions dans les plans de conquête d'Ulthuan. Intrigué par la nouvelle stratégie des peaux-vertes, le RoI Sorcier ordonne à l'un de ses plus fidèles serviteurs, le Maître des Bêtes Vauroth, de mener un bataillon de guerriers elfes noirs jusqu'à la Vallée de Kadrin. Une fois sur place, Vauroth a pour ordre d'observer les mouvements des peaux-vertes tout en les aidant à attaquer la forteresse naine.

En voyant les efles noirs rejoindre la bataille, le roi Poing de Fer se rend compte que Karak Kadrin est en péril. Son inquiétude se change néanmoins en surprise lorsqu'il voit un bataillon de hauts elfes arriver pour leur prêter main forte. Ce bataillon, dirigé par Tarril Danse-lame (Tarril Bladedancer), a habilement suivi le régiment du Maître des Bêtes, dans l'espoir de découvrir pourquoi il se rendait dans la Vallée de Kadrin. Bien qu'il n'affectionne guère les hauts elfes, le roi Poing de Fer accepte l'aide de Tarril à contrecoeur. Ces renforts tombent en effet à pic car les forces de Vauroth ont déjà pris l'avantage en capturant l'avant-poste nain de Grung Grimaz.

Le combat fait rage dans la Vallée de Kadrin, car ce sont désormais deux anciens conflits qui ont éclaté, faisant couler le sang et les larmes. La seule chance de victoire des armées de l'Ordre réside dans l'alliance frêle et bancale des nains et des hauts elfes. Bien que cela se soit déroulé il y a fort longtemps, les nains n'ont jamais oublié la terrible guerre contre les Seigneurs d'Ulthuan. Il y a fort à parier que ces deux anciennes races n'auront plus jamais confiance l'une en l'autre, comme ce fut le cas jadis, et ce malgré le fait que le destin de leurs peuples soit en jeu.

 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu