Critiques de Warhammer Online

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

9 personnes ont trouvé cette critique utile.
L'adaptation de l'Univers de Games WorkShop est réussi. Les différentes races & classes sont diversifiées et très sympathiques à jouer. Une grande variété est donc proposée. Malheureusement, le retrait de GOA et le transfert chez Bioware Mythic s'est fait aux dépend de la communauté francophone (les traductions du site officiel sont faîtes par des volontaires, aucun CM ne parle le français,... ). Du coup, j'ai un doute sur toutes les remontées faîtes par la communauté francophone. Les fa...
Publiée le 5 nov. 2010 par Ademor.
13 personnes ont trouvé cette critique utile.
Après avoir critiqué au mois de décembre je refais ma critique au mois de mars ayant repris le jeu il y a peu pour voir les changements. Au niveau du client et des serveurs c'est devenu bien plus fluides, pour moi plus aucun lag ni crash. Par contre au niveau du jeu en lui même rien n'a changé, les levels sont assez longs surtout quand vous avez un heal (prêtre des runes dans le cas présent) aucun dps et les talents sont comment dire... heal+dps on ne peut pas choisir ou heal ou dps on s...
Publiée le 31 mars 2009 par bipbip93.
  • Afficher les critiques précédentes
  • 12 août 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    3 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Warhammer est vraiment une marque très connue. Ce jeu est surement mieux apprécié dans les pays anglo saxons comme j'ai pu remarquer les critiques sur jol.

    Afin de faire une critique valable, voici les points forts et les points faibles.

    Points forts :
    Bon système de rvr open. On peut rvr à partir du niveau 1 contrairement à d'autres jeux.
    Le système de scénario est bien pensé pour des gens qui ne veulent pas passer beaucoup de temps à quêter.
    Le système d'équipement est bien pensé en fonction des renommées des joueurs.
    Les serveurs deviennent plus fluides et on rencontre moins de bugs techniques.
    Bel univers avec des graphiques agréables. Bonne immersion dans le jeu.
    Bon système des quêtes publiques pour avancer les personnages.
    Les classes des personnages de chaque faction sont relativement bien équilibrées, même s'il y a des cas particuliers.
    Le gameplay est relativement facile à maîtriser et fonctionnel.

    Points faibles :
    Le contenu du pve est un peu limité en particuliers à la fin du jeu.
    L'extension à la Terre des Morts ne rencontre pas apparemment le succès attendu. Le système des Abysses sur DAoC est mieux conçu.
    Trop de nouveaux patchs sur une période courte.
    Le système des attributions des récompenses lors des instances en fin de jeu est vraiment à revoir. Le système actuel décourage le côté pve du jeu au niveau 40.
    Le système de l'artisanat peut être sérieusement amélioré.

    En ce qui me concerne, j'apprécie beaucoup l'univers de Warhammer. Je m'amuse encore beaucoup dans ce jeu.
    Par contre, ce n'est pas un jeu si on veut faire beaucoup de pve.
    Publié le 11 août 2009 à 11:40, modifié le 12 août 2009 à 15:02
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 juil. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    37 personnes sur 44 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Jion
    Warhammer Online était un jeu très attendu par la communauté PvP/RvR lors de son annonce. En effet, lors de l'annonce par Mythic, beaucoup de personnes voyaient déjà un DAoC 2. Mythic ayant créée DAOC, tous le monde pensaient que Mythic se servirait de son expérience du RvR pour faire un bon. Est-ce le cas actuellement ?


    Les prémices du jeu : la bêta

    Dans la mémoire des joueurs (ceux ayant joué à DAOC ou ceux qui y jouaient encore) , le son des batailles et l'adrénaline lors des combats en zone ouverte mettaient la bave à la bouche de tous le monde.
    La bêta test fermé étaient donc très attendue par la communauté. Les premières critiques arrivèrent assez rapidement ! Beaucoup de personnes prirent une claque en y jouant : pratiquement pas de PvP/RvR en zone ouverte, des cartes RvR minuscules (la plupart sous forme de couloir) , et... Tous les choses "vitales" que les joueurs voulaient/pensaient retrouver étaient absentes : x


    Pourquoi ce choix de la part de Mythic ?

    La réponse est simple : World of Warcraft. En effet, World of Warcraft étant le plus grand MMORPG en terme d'abonné (11 millions) , beaucoup de sociétés convoitent sa place et essaient de reprendre les idées. Mythic a donc repris l'idée d'instance et tous les combats PvP/RvR se font en instance (comme sur WoW). Sauf que la plupart des joueurs qui suivaient l'actualité de Warhammer Online à cette époque ne voulaient pas d'un jeu instancié mais voulaient retrouver les sensations des combats dans de grandes zones ouvertes.


    Conséquence de cette erreur de game-design ?

    La conséquence de cette erreur de game-design a engendré les gros problèmes sur les points suivant :
    - l'équilibrage des royaumes
    - la stabilité du client/serveur

    Le game-design d'un jeu est extrêmement important. Cette partie va servir (entre autre) à savoir comment les développements seront orientés :
    - choix du moteur graphique (et donc de l'optimisation graphique qui va avec)
    - optimisation du netcode
    - influence sur les cartes et la génération des terrains
    - équilibrage des classes

    Ces 4 parties font partie du coeur du jeu. Or une fois ces parties décidées, il est pratiquement impossible de revenir en arrière (trop coûteux en terme d'argent). Et c'est bien cela qui a fait le principale tord à Mythic.

    Mythic sous la pression des bêta-testeur a incorporé du RvR en zone ouverte et changer son game-design en cours de route. Même si l'intention de Mythic était louable (essayer de respecter l'attente des joueurs) , le problème était que la base du jeu n'était pas prévu pour faire des combats de masse. D'où les très gros problème de performance client/serveur que l'on peut toujours observer dans le jeu. Bien sur, Mythic a trouvé certaines parades pour limiter les crash serveurs et fluidifier un peu le jeu. Mais c'est très loin d'être satisfaisant !
    En dehors des performances, le changement de game-design vers les combats ouvert a provoqué de nombreux problèmes sur l'équilibrage de classe car on ne gère pas des combats 24 versus 24 de la même façon que des combats 200 versus 200. De même, là où les instances permettent une régulation entre 2 Royaumes (un royaume pouvant être en surnombre par rapport à l'autre) , ce n'était plus possible en zone ouverte.


    EA achète Mythic : avantage ou désavantage ?

    EA ayant racheté Mythic pendant le développement de Warhammer Online, l'impact sur le développement du jeu a été grandement facilité dans un premier temps. L'apport fiancier d'EA a permis à Mythic de mettre la plupart des choses qu'il voulait. Sauf que quand EA a décidé de sortir le jeu, Mythic n'était pas encore prêt. Mythic a été obligé de sortir le jeu avant la fin du développement d'où le retrait de 4 Capitales et de 4 Carrières (une Carrière étant l'équivalent d'un classe pour Warhammer Online)


    Etat actuel du jeu (juillet 2009)

    Après un petit passage "historique" (qui aide à comprendre la situation du jeu à l'heure actuelle) , il est temps de faire le tour d'horizon du jeu.

    Les points positifs :
    - la licence Warhammer
    - la gestion des collisions. Cela a permis l'apport de quelques gestions nouvelles dans les combats de masse et dans les attaques/défenses de Fort/Forteresse.
    - les QP. Des quêtes faisables par plusieurs personnes en simultanée que l'on soit en groupe ou pas.
    - quelques instances PvE très sympa (comme La Vallée Perdue ou Bile Pourri par exemple).
    - quelques principes de crafts sympa comme le fait de choisir la puissance ou le nombre de potion que l'on veut crafter en modifiant ses ingrédients.
    - certains classes sont super attachantes !
    - pouvoir progresser en niveau tout en faisant du PvP/RvR. Il est possible de ne faire que du PvP grâce à l'ingénieux système de bolster : un buff qui permet de simuler un niveau plus important pour un joueur. Par exemple dans la première zone RvR (ou instance) , les joueurs inférieures au niveau 8 voient leur statistique et leur sort monté artificiellement pour les monter temporairement niveau 8 !

    Les points négatifs :
    - performance exécrables. Même quand il n'y a personne à l'écran, le jeu n'est pas fluide et ne supporte pas le monde. Aucune fluidité dans l'enchainement des compétences.
    - la gestion des collisions. Je pense qu'à l'heure actuellement cette gestion est trop consommatrices de ressource pour Warhammer Online.
    - trop de contraintes PvE afin de prolonger artificiellement la durée de jeu.
    - cartes RvR mal faite.
    - gestion des CC, des interrupts et des immun. On peut se demander pourquoi Mythic n'a pas repris l'idée de DAOC ? Avec l'expérience DAOC, Mythic aurait du savoir que c'était absolument nécessaire dans un jeu RvR de masse. Hors il fallu 1 an d'exploitation du jeu pour que Mythic commence à se pencher sur le problème.
    - trop de récompense en Point de Royaume en évitant les combats. C'est un comble pour un jeu RvR.
    - les Points de Royaume ne servent qu'à pouvoir porter de l'équipement. Sauf que comme indiqué plus haut, l'équipement est fait de façon à ralentir artificiellement la durée de vie du jeu. Donc les Points de Royaume ne servent à rien (et ce n'est pas le simulacre de la spécialisation de Renommé qui change quelque chose vu qu'avec ou sans il n'y a pas de différence).
    - le système de Front qui est mal pensé pour un jeu ne supportant pas une masse de joueurs (plus l'action avance, plus les personnes sont regroupés dans les mêmes zones RvR minuscules).
    - pas de gestion du commerce ! Pratiquement tout est lié (pour éviter les bots et le gold farmer ? )

    Conclusion

    Warhammer Online avait tout pour faire un très bon MMORPG :
    - une licence avec un énorme potentiel
    - Mythic qui avait l'expérience DAOC et des combats de masse

    Sauf que la mayonnaise n'a pas prise suite à quelques erreurs de conception de la part de Mythic.
    On ne peut pas dire que le jeu est loupé entièrement (certains MMORPG ont fait bien pire que cela) mais que le public intéressé par Warhammer Online est selon moi un public de joueurs "occasionnels" qui ne joue pas plus de quelques heures par semaine et aime la masse.
    DAOC avait l'avantage de réunir plusieurs type de joueurs : ceux préférant jouer tout seul, ceux préférant jouer en groupe et ceux préférant jouer en masse. Sur Warhammer Online, seule le jeu en masse est actuellement possible (sauf que le jeu ne le supporte pas... ).
    Publié le 26 juil. 2009 à 03:08, modifié le 26 juil. 2009 à 14:42
    37 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 juil. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    10 personnes sur 31 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Warhammer Online c'est tout d'abord une release amusante tant qu'ils sont en T1/T2/T3 pour ceux qui arrivent à se connecter et faire leur mise à jour de patchs.
    Certaines personnes ont achetés une boite de jeu et n'ont pu se connecter une seule fois à warhammer pendant leur mois gratuit. Serveur qui refuse la mise à jour, pas de jeu. Aucun geste commercial de la part de mythic/goa.

    Pour ceux qui, comme moi, sont arrivés à jouer et ont pu arriver en t4 :
    - Le jeu lagguaient dès qu'une quarantaine de joueurs se croisaient en rvr open.
    Malheureusement le lag est toujours présent en ce mois de juin 2009 même si le nombre de joueurs nécessaires pour ce faire a légérement augmenté.
    Depuis le dernier ajout de mythic censé regonfler la population de warhammer, la terre des morts, la perte très importante de joueurs déçus par cet ajout qui va à l'encontre de ce que les gens attendent du jeu ainsi que les départs en vacances font que par manque de charge, les serveurs s'en sortent enfin de manière correcte. Mais ce n'est qu'un trompe l'oeil qui sera facilement vérifiable dès les prochaines migrations sur des serveurs peuplés. La plupart des serveurs étant maintenant moyen dans le meilleur des cas, bas dans le pire des cas sur tous les serveurs.

    - Même en scénario avec 12 joueurs de chaque côté, il y avait des freezes très réguliers.
    Et ceci sur une machine qui n'a aucun pb avec quelque jeu que ce soit (et fait même tourner des mmo plus récents et bien plus beaux que war avec une fluidité déconcertante). Ces freezes ont été corrigés via un patch, cela venait donc bien du jeu n'en déplaisent aux fanboys war de l'époque aujourd'hui disparus des forums et non des machines des joueurs ayant les problèmes.

    - Le jeu crashait dès qu'un nombre pourtant pas trés important étaient dans une forteresse. Le jeu n'a plus ce pb désormais. Les devs ont fait en sorte d'empecher les joueurs d'y rentrer au dessus d'un certain nombre. Les autres joueurs restent dehors, y compris ceux qui ont participé les plus activement au lock conduisant à ces attaques de forteresses.

    Ensuite sont arrivés la découverte d'un end game toujours aussi déplorable sinon pire, au niveau de sa réalisation technique et de son frame rate, mais en plus doublé d'un très fort penchant pour le pve à base de QP.

    Une énorme perte de joueurs avec 63 serveurs fermés quelques temps apres, et par la suite plusieures autres vagues de migrations/fermetures de serveurs régulières, mois apres mois.
    Car chaque migration déséquilibre les serveurs restants de part :
    - la nature des joueurs qui partent (n'etant pas forcément la moitié dans un camp, et l'autre moitié dans l'autre)
    - la tres mauvaise gestion de la part de GOA et de Mythic AUSSI (la situation est la même que chez nous en europe ET AUX US)

    Car Warhammer souffre aussi d'une erreur conceptuelle qui est lorsqu'un camp domine, de faire en sorte que celui ci s'équipera en stuff et en renommée bien plus facilement que le camp dominé, creusant l'ecart d'autant plus, jusqu'au départ du jeu des moins résistants psychologiquement.

    Une majorité de personne pense aussi qu'il existe un très gros pb d'équilibrage des classes ordre/destruction. En ce qui me concerne, pour avoir joué dans les deux camps, je n'ai jamais trouvé que c'était le cas.
    En revanche des classes un peu moins intéressantes à jouer, voire beaucoup plus faible de l'une à l'autre. Et ce dans la même faction, quelle qu'elle soit. La oui en revanche.

    Enfin, un ajou... le seul ajout conséquent depuis 10 mois que le jeu a été lancé sur le marché (ce qui est quand même très très peu sachant qu'il ne représente qu'une seule carte et petite en plus) ne possède rien hormis un pve amusant 2 ou 3 jours avant que cela ne se transforme en farm QP PVE.
    Tout en eliminant le peu de rvr que ce jeu avait à cause d'un système de lock mal pensé, un éternel problème de lags et de récompenses poussant la majorité des joueurs à faire du rve (en gros prendre des forts vides en evitant au maximum les joueurs).

    L'avenir du jeu ?

    - Une nouvelle vague de migration/fermeture de serveurs est encore apparue en ce mois de juillet 2009 (8 serveurs ferment)
    - Un jeu qui ne cesse de se vider mois après mois, serveurs apres serveurs.
    - L'un des deux dirigeants remercié (Mark Jacobs, le seul que nous entendions, l'autre dirigeant ayant toujours été tres discret).
    - Il y a quelques mois, beaucoup de licenciement parmi le département de l'assurance qualité du jeu, des testeurs et de certains développeurs.
    - Un rachat le mois dernier par bioware qui a besoin de plus de monde sur son projet "Star Wars : the old republic" et qui ont annoncés en aucun cas venir travailler sur WAR pour aider ce quil reste de mythic.
    Alors qu'au contraire après restructuration de mythic et des licenciements (remerciements) que la société a subie, ils ont annoncés vouloir travailler sur autre chose, un autre projet, puis de venir travailler avec bioware sur Sw : tor.
    - Pendant ce temps, les mécanismes de jeu sont toujours les mêmes, les problèmes de gameplay, de end game, de lags sont toujours là.
    - Et des MMO concurrents, dont 1 qui est RVR arrivent.

    Je souhaite bonne chance aux rares derniers serveurs war MONDIAUX actuels, qui ne représentent maintenant guère plus que le nombre de serveurs uniquement francais de la release, ainsi qu'aux 100k joueurs qu'il reste. Le temps que EA le ferme.

    Adieu war.
    Publié le 21 juil. 2009 à 20:00, modifié le 24 juil. 2009 à 23:38
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 15 juil. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    15 personnes sur 22 ont trouvé cette critique utile.
    Assez peu expérimenté dans le domaine du mmo j'ai à l'époque commencé par SDAO qui m'a totalement conquis par sa beauté et sa richesse de contenu. Puis l'absence de PVP/RVR se faisant cruellement sentir je me suis dirigé vers WAR Online car il semblait très prometteur.
    Après six mois de jeu (que j'ai tenus principalement par effet de nouveauté parceque je ne connaissais pas le rvr) le verdict est sans appel : déception profonde.

    Tout d'abord d'un point de vue visuel c'est très très dépassé, les objets sont "taillés au pixel", les décors tristounets et pauvres. On se dit d'abord : "ok c'est pas très fouillé mais ça doit être pour favoriser la fluidité en RVR de masse vu que c'est le but de ce jeu"... ben que nenni : c'est honteux de voir à quel point les dev ont réussi à faire laguer un moteur graphique pourtant pas de première jeunesse puisque c'est celui d'Oblivion qui est utilisé. Après 7 mois de jeu et des séries de patch à n'en plus finir (énervant ! : parfois trois jours de patch à suivre serveur down pendant 4 à 6 heures) il faut se rendre à l'évidence : ce jeu est optimisé comme on recollerait un vase cassé avec du sparadrap, les correctifs ne semblant que créer de nouveaux problèmes...

    Il y a bien quelques améliorations (loot un peu plus facile, lag un poil diminué, artisanat simplifié par rapport au début) , mais il y a un défaut d'envergure à ce jeu, un défaut qui aujourd'hui me fait arrêter mon abonnement : c'est que la communauté, apparemment très mature et rompue au RVR, n'est ni écoutée ni entendue par l'équipe de développement !
    Ou alors elle a bien changée et aujourd'hui GOA a revu ses cibles marketing... on se le demande.

    Voilà des mois que la communauté internationale met l'accent sur les deux problèmes majeurs : le lag et les classes "cheatées", notamment le Sorcier Flamboyant -côté ordre-, magicien en armure légère qui vous tank un groupe entier et le décime en 20 secondes en "one touch". Lamentable et décourageant. dommage car il y a un certain humour dans l'esprit warhammer, le chasseur et son squig sont très sympas, les tanks orcs balourds à souhait... mais comme le pve est lassant au possible (farming de monstres) et le rvr de masse problématique (équilibre des classes et lag) , le plaisir est gâché.

    Il y a peu l'équipe à publié un gros patch/extension (nouvelle zone) qui, outre le fait que comme d'habitude il a donné lieu à une série de rafistolages d'urgence, est très axé PVE en groupe et n'a résolu AUCUN des problèmes de gameplay MAJEURS rapportés par la communauté fidèle et expérimentée du jeu.

    Rigolo trois mois pui... allez je retourne à LotRO : )
    En attendant de touver le mmo au RVR qui me convienne... .
    Publié le 13 juil. 2009 à 03:09, modifié le 15 juil. 2009 à 17:18
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 juin 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    10 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Pour commencer, il faut tout de même avouer que Warhammer Online est un très mauvais MMO :

    -Le pve le plus ridicule, fade, ennuyant... de l'histoire, alors là bravo :
    Le joueur arrive dans une zone où il n'y a qu'un seul chemin, chemin sur lequel il doit y avoir trois campements de guerre.
    (oui il n'y a pas de villes, villages ou autres choses dans Warhammer). Alors dans ces fameux campements on prend toujours une dizaine de quêtes qui consistent à tuer des pnj ou à ramasser des trucs totalement inutiles. Et comme tout les mmo grand publics next gen pour les assistés il y'a un indicateur sur la carte...
    Histoire de ne pas se paumer dans une map sans surprise ou tout ce ressemble.

    Il y'a peu de quêtes de groupe, tout est solotable pratiquement, ce qui ne pousse pas la communauté a communiquer ou a s'entraider, ceux qui ont connus EverQuest doivent bien se marrer quand même. ; )
    Je passerai sur les quêtes publiques, qui ne sont que du farm intensif et totalement dénué d'intérêt.
    Mais aprés tout, on s'en fout du pve ! WAR est pvp/rvr !

    Et là c'est le drame...
    Du pvp sans skill, ou on se contente d'appuyer frénétiquement sur 3-4 touches, on se croirait dans un RTS tellement les combats sont prévisibles et mous.
    Les classes CaC auront envie de péter leur clavier tellement le "hors de porté" pourrit l'écran.
    Les BG sont assez sympas, mais trés vite lassant et pas du tout jouissifs.
    (D'ailleur le HL se résume à farmer les BG)
    L'idée de la prise de fort, défendre les murailles et tout et tout, est une excellente idée sur papier, mais appliqué dans le jeu, c'est une catastrophe.

    Les défenseurs sont carrement avantagés, ils se planquent tous dans la salle du boss qui aggro les envahisseurs et les two shot... (lol)
    Les forts ont tous la même architecture (grande salle, escalier) , avec quelques rempart supplémentaires selon le Tier. Mais rien de bien transcendant.

    Le craft est également raté, des interfaces mignonnes toutes en couleur qui permet de faire pousser des plantes ou faire des potions, un systeme hasardeux bien vite ennuyant, et qui n'offre aucun impact sur le jeu.

    Hélas la liste est longue...
    Le jeu est dénué de tout charme, aucune excitation, envie de découverte ne titille le joueur quand il découvre une nouvelle zone. Tout est statique et froid. C'est vraiment creux, les capitales en sont le parfait exemple, rien ne donne envie de s'y balader tellement c'est moche et mort.

    Enfin la plupart des joueurs savent que Warhammer est un ratage complet, il va peut etre satisfaire ceux qui s'ennuient sur leur mmo pendant quelque temps, ou alors les peu exigeants.

    Je tient a préciser que j'aime pas trop démonter un jeu, surtout faire une chronique pour dire ça, mais voir des notes supérieures a 7/10, faudra m'expliquer.
    Publié le 24 juin 2009 à 03:58, modifié le 24 juin 2009 à 12:08
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 juin 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    3 personnes sur 8 ont trouvé cette critique utile.
    Après quatre ans de WoW et une expérience décevante sur AoC je suis passé sur WAR, les premiers mois furent difficiles, remplis de bugs et de difficultés à communiquer mais après de nombreux patchs mon retour du début de semestre m'a permis de constater une nette amélioration. Certes il y a du travail mais ça avance.

    Les systèmes de loot ont été améliorés.
    Le crafting bénéficie de plus d'attention de la part des développeurs ce qui permet de rendre cette pratique plus attrayante.
    Les serveurs les plus peuplés tel Athel Loren pour les serveurs français est encore en proie au lag lors des multiples rencontres X bus vs X bus, patch à venir pour rendre la plateforme plus stable.

    Il reste néanmoins un gros point noir actuellement il s'agit du end-game RvR une capitale sur trois pour chaque camp semble dérisoire, de plus les prises de capitale s'apparente plus à une énorme quête publique donc à du RvE.

    Pour moi les plus beaux jours de jeu sur WaR restent à venir malgré l'ombre d'Aion qui plane sur cet opus.
    Publié le 20 juin 2009 à 04:54, modifié le 24 juin 2009 à 12:00
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 13 juin 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    13 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Ben voila, il ne marquera rien ce jeu à part peut-être Mark Jacob (so awesome). Jacob d'ailleurs comme son nom l'indique ne fait que dans la merde : les cabinets et warhammerde.
    Bon on commence le jeu à 6 potes, c'est fun on s'amuse au t1/t2/t3

    Puis on arrive au t4, ou c'est chiant c'est du bus VS bus. De toute façon fallait s'attendre à ça l'open rvr en général c'est ennuyant sauf quand on peut tomber sur un autre groupe. Les scénarios ne sont pas mieux.
    Le jeu est rempli de bugs, d'exploits en tout genre.
    Les patchs aggravent les choses.
    Si vous arrivez en cours de jeu vous ne pourrez jamais faire votre retard, la puissance du stuff et des rangs de royaume est trop importante.
    Le skill pour les plus hardcore gamers est inexistant, en général ça se résume à avoir la bonne combinaison de classe et spam 2-3-4 touches sur des gars qu'on aura stun au préalable. Vous pouvez attendre un autre jeu si c'est pour faire des concours de skills warhammer peut se jouer a une main.
    On ne garde qu'un gout de chiotte de ce jeu. Il est loupé, il n' a aucun intérêt. Il vaut mieux pas l'essayer et le laisser mourir dans l'anonymat dans lequel il n'aurait jamais du sortir.

    Warhammer est au mmo ce que salut les Musclés sont à l'audiovisuel quoi que Salut les Musclés ça m'a déjà fait sourire.
    Publié le 10 juin 2009 à 17:16, modifié le 13 juin 2009 à 03:41
    13 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 13 mai 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    8 personnes sur 17 ont trouvé cette critique utile.
    WAR...
    Un MMO qui semblait très prometteur... mais qui hélas ne vole pas très haut...
    La création du personnage... pas beaucoup de choix de customisation...
    Pour ce qui est des carrières c'est assez intéressant : large choix.
    Au début, pas terrible. Perso, les graphismes m'ont un peu effrayé... c'est moche et re-moche...

    Le pve est pénible : pas grand monde pour faire des parties, c'est répétitif (tuer 50 monstres, puis 3 petits costauds, puis enfin un gros méchant)
    Les classes 'légères' : furie, cultiste... impossible de soloter... donc si pas d'amis => pas de pve.
    Le jeu est très buggé (notamment QP) et les maîtres de jeu ne répondent jamais à vos appels à l'aide.
    Le partage des loot est complètement foiré en QP...

    Le craft... moué... très limité : fabrication de potion (délai entre les potions très long) / fabrication de talisman (nécessite un emplacement spécial sur
    l'objet, et très peu d'objet l'ont... )
    Récupérations d'objets magique (talisman) , pillage (talisman) et d'autres...
    Le craft est très basique et sans grand intérêt.

    Pour ce qui est du pvp : au début c'était assez marrant. mais le pvp se résume très vite : (Le jeu est divisé en 4 paliers)
    - T1 : Ahah ! la prise de point c'est rigolo !
    - T2 : Ahah ! Je t'attaque ton château ! Et je prends des points aussi !
    - T3 : Ahah ! Il ont rajouté un mur d'enceinte... euh... c'est tout ? Ah il reste toujours les points à prendre... Quoi on commence à les éviter ? mais euh !
    - T4 : le meilleur à mon avis, on rajoute un mur d'enceinte au château, capture de points, et prise de capitale... (\O/)
    Il faut savoir qu'en T4, tout dépend de la population du serveur. Si vous vous faites laminer sans cesse : pas de bol... (mon cas sur Athel Lorel, l'ordre était
    beaucoup plus nombreux, on se faisait rouler dessus).
    Souvent les deux côtés tentent de s'éviter (pour la prise de point) donc tous les 15minutes, des équipes ('Warband' de 24 max je crois) récupèrent à tour de rôle

    les points pour gagner des points d'influence (qui ouvre la porte à des récompenses)... Sur les 3 premiers paliers, passe encore... mais ça devient très vite saoulant.
    Les classes était (quand je jouais) très inégales et je me souviens avoir vu un prêtre guerriers tanker 4 personnes sans mourir (Oo) , des mages flamboyants tanker aussi (O'o) et décimer un groupe entier, des nains artilleurs abusés, des nains tueurs et... : ' (

    Je n'ai pas eu le courage de reroll ordre car vu comme on se faisait rouler dessus, je me demandais quel plaisir ils prenaient en face... à part celui d'xp/rp facile...

    Il y a eu effectivement des bons moments en rvr, warband contre warband ou duels entre groupe sont assez sympa... mais ô combien rare !

    Voila donc en gros un jeu marrant pour passer quelques soirées... mais sans plus. Différent des autres jeux par son système de pvp certes, mais bien moins développé dans l'ensemble ! (contenu / quêtes / craft / système de loot / Char's Pimp / et autres... ) et bien plus ennuyeux !
    Le suivi GOA est très limite...
    Payer en plus un abonnement pour ce genre de jeu -répétitif et lassant c'est un peu 'abusAY ! '...
    Publié le 11 mai 2009 à 17:18, modifié le 13 mai 2009 à 13:56
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 mai 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    2 personnes sur 8 ont trouvé cette critique utile.
    5/10

    Bof ...

    Tout est dans le titre...
    Ce jeu ne m'a guère passionné comme beaucoup d'autres ce jeu est quelconque !
    Il n'y a pas beaucoup de différences entre son monde et celui de la plupart des autres jeux et je trouve que les classes sont très répétitives à jouer (c'est du "one touch" pour plusieurs classes dans beaucoup de situations).
    Pour le PvE franchement je trouve qu'il est super chiant avec ses quêtes solo répétitives, on s'ennuie très vite et si on a le malheur de faire les quêtes au-dessus de son niveau trop vite on fini par ne plus pouvoir XP parce qu'il ne reste plus aucune quête accessible...
    Le PvP est bâclé, on a voulu soit-disant faire un jeu qui pourrait plaire aux fans du RvR à la "Dark Age of Camelot" mais c'est complètement foiré...
    En bref, ce jeu est banal tout simplement, bien mais sans plus...
    Disons qu'on peut s'y amuser un peu mais pas y rester plusieurs années !
    Après il a aussi des qualités et il plaira sûrement à des jeunes joueurs inexpérimentés mais ceux qui ont un long passé sur des jeux plus complets et avec un vrai univers ne seront que très difficilement conquis.
    Mais bon, tous les goûts sont dans la nature...
    Publié le 8 mai 2009 à 09:21, modifié le 8 mai 2009 à 12:56
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 1 mai 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    10 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    Bonsoir,

    Ayant lu pas mal de critiques je me permets en tant que gros joueur de MMO (6 ans a mon actif, Slayer Online, Ragnarok Online, Dofus, World of Warcraft, Eve Online, Lineage II, Dream of Mirror Online, Fly For Fun, Street Gears, et j'en passe) J'ai commencé Warhammer Online car j'étais en quête de nouvelles sensations, de renouveau, mais surtout de PvP de masse. L'ayant commencé en fin Octobre j'ai de suite accroché ! Après 3 mois de jeux je vois une news qui dit que le jeu est "tomber" a 300 000 joueurs... là je me pose de sérieuses questions faut-il arrêter le jeu car il est "mort" en plus de cela tous le monde dit du mal et j'admets même que le contenu était assez pauvre, oui oui j'ai bien dit "était", car, après l'avoir arrêté pendant plus de 3 mois (lors de la news donc) je me suis dit allez Warhammer voyons tes nouveautés !

    Tout d'abord enfin une diminution de serveur, qui permet d'avoir constamment des joueurs dans la capitale, des joueurs en bivouac et un peu partout dans le monde, cela donne un sentiment de "vie" d'un jeu "peuplé" pas comme avant ou on joué presque tous seul !
    Ensuite beaucoup de joueurs sont partis a cause de la difficulté pour assiégé une capitale, 3 mois plu tard je me connecte et bien il y en avait une et on m'a même certifié que c'était devenu quelque chose d'assé courant ! beaucoup de chose on été revu comme : les pnj "parle" se qui donne une ambiance plus convivial, des systèmes de récompenses revu, des améliorations de forts plus élaborés.
    En faite il y a eu énormément de changement en quelque mois, alors oui le jeu n'est pas encore parfait ! oui le jeu n'a pas autant de joueurs attendue ! Mais le jeu a le potentiel, voir une armée de plus de 200 joueurs entrain d'assiégés un fort je sais pas vous mais moi sa me donne des frissons !
    Le jeu n'est pas parfait, il lui faut du temps mais croyé moi j'avais peur de renouvelé mon abonnement pour rien mais je vois les changements effectués et je ne regrette pas mes 12 euro par moi !

    Un joueur blasé des MMO ou il faut faire du monster bashing 15 h par jour, ou il y a plein de "kevin" qui insultent tous le monde ! Merci Warhammer Online de faire mon bonheur !

    PS : le jeu est aussi bien PvE (on a souvent trop de quêtes en cours) que PvP (c'est le but) !
    Publié le 28 avril 2009 à 03:12, modifié le 1 mai 2009 à 22:31
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 avril 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    8 personnes sur 14 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Comme tout bon gamer de mmo et après un bon moment passé sur wow, je me suis dit bon aller faut passer à autre chose !
    Warhammer me voila, après tout ce que j’ai lu « forum, magazine, etc, etc... » la meilleur chose à faire et de tester et là chouette on me propose 14 jours offerts. Opération de la dernière chance pour ramasser des joueurs ou réelle envie de faire découvrir le jeu à une foule blasée voila ma grande question.
    Perso j’ai passé mes 10 lvl à tenter un peu tout ce qui m’était proposé à chaque lvl on me demander gentiment si je voulais passer sur une version complète, vue l’insistance pour que je me sépare de 50€ ma méfiance est devenue de plus en plus grande.
    Bon comme partout la 1er chose à faire je crée un perso, passage très moyen peut de choix j’avais l’impression d’être chez le vendeur de meuble suédois, ce que tu as chez toi tu le retrouve chez les autres c’est pareil pour tout le monde. La seule chose à faire est de choisir le moin moche.
    Maintenant avec mon « beau » perso et comme dans tout bon mmo on prend le plus de quêtes possible « sauvé 3 villageois paumé en pleines guerre, trouver le corp d’un soldat et j’en passe… » des allers et retours du très grand classique en somme. Tien j’arrive dans une zone mais c’est une des fameuses quêtes publiques, ha du nouveau quelle bonne idée, mais le retour à la réalité fait très mal…50 rats sauvages à tuer mais bon je suis seul. Peut être que si je la commence d’autre vont être attirer et venir …mais non. Il est temps de se frotter à d’autres joueurs alors go en pvp, après quelques minutes à tuer du mob j’ai enfin une place ou plutôt y a assez de joueurs pour une partie surtout. Je me suis vraiment demander si mon pc était vieux « config faite il y a moin d’un an » tellement ça saccade par moment on y comprend vraiment rien, on se retrouve avec un écran « truc much vous a tué » alors que le groupe était encore a 20m. Super ca donne envie d’en refaire mais le problème est que j’ai pas 3h de temps devant moi alors ça sera pour une prochaine. Bon les métiers j’allais les oublier bah en faite je cherche toujours c’est très mal expliqué interface limite brouillon donc très vite oublier.
    Je sais ma critique va surement faire hurler les fan de WAR du moment que c’est seulement ceux du jeu online ça me va très bien. On se retrouve avec un jeu qui est tout sauf fini au pire une pauvre bêta et encore c’est une insulte pour cette dernière, ça lag trop souvent, graphiquement bon nombre de mmo arrivent sans problème au niveau, des pnj qui rabâchent les mêmes phrases à la. sans arrêt c’est drôle la première fois mais au bout de deux min ça deviens l’angoisse. Les animations sont pauvres perso qui s’affaisse au moindre saut de 30 cm comme si il venait d’en faire un de 10 m, quand il marche on se demande si la femme de ménage n’a pas oublier son balais dans le rectum de notre perso.
    Je pense que Mythic veut faire fuir un max de monde alors que le principe d’un mmo et de les attirés, bref à se demander si les développeurs on pas un BEP de charcutier boucher car ça ressemble à un vrai massacre. Comment autant de personne trouve ca jouable et surtout paye tout les mois et se disent ça va aller mieux avec le temps bla bla bla ! Ils feraient mieux de croire à l’arrivée du messie sur terre, ça arrivera jamais…
    Publié le 18 avril 2009 à 03:37, modifié le 18 avril 2009 à 15:28
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 14 avril 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    5 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    6/10

    Sans titre

    Par Avatar de Ärawn
    Pour situer ma personne par rapport à ma critique : ex-joueur de (dans l'ordre) :
    - EverQuest (serveur PvP)
    - Neocron
    - Lineage 2
    - World of Warcraft

    Actuellement donc Warhammer, avec côté Destruction un Garde Noir (18) un Koup'Tou (25) et un Elu (main maintenant, 18) sur un serveur "normal".

    Le PVE :
    Si t'aimes le PVE, t'es autant servi que sur un WoW ou un Lineage. C'est kifkif bourricot la même chose, à part le système de QP qui est une façon cachée de coller le joueur à la quête du stuff de la mort qui tue (avec de la chance, vu que même si tu fais la QP solo, t'as un système de roll qui te donne une récompense en conséquence ; bref, on ne mesure pas ta performance -timing, nombre de participants, etc... - mais ta chance, point barre).
    Par contre, les scripts des mobs sont un peu moisis par rapport à certains autres jeux. Le mob ici est très con. Tu le taunt il vient tout seul (les pulls sont d'une simplicité déconcertante). La stratégie en PvE est néante. Sauf si tu te trimballes avec un morbak qui court dans tous les sens et qui aggro tout ce qui passe, là ça donne limite du piquant et du fun dans un groupe (taunts, heals, etc). Sinon, mouais, bof, easy. Ca change pas sur les "boss" ultimes du jeu (cf le down de Karl Franz, l'Empereur, tué en kitting-taunt. Une misère).

    Pour le reste, c'est très fluide. T'as toujours une liste de quêtes blindées, surtout si tu ne te cantonnes pas à ta région d'origine mais que tu vas aussi voir du côté des autres races de ta faction. Très vite d'ailleurs tu peux te retrouver à en "Abandonner" pour faire de la place et prendre telle ou telle quête bien plus jutueuse en termes de récompenses (XP, item).

    Intéressant, puisque du coup t'as toujours un truc à faire en PVE, mais ça peut vite devenir le bordel. Le découpage en chapitres est intéressant pour celui qui aime lire, et "apprendre" un peu sur l'univers et sa faction.

    Le choix de la classe détermine ensuite certainement le mode (easy/med/hard) si tu veux PvE en solo. Un tank reussira toutes les quêtes seul, et les QP en Easy/Normal seul (avec les persos actuels que j'ai tout du moins). J'imagine qu'un Cultiste c'est pas la même, ou qu'une Furie voire un DoK orienté soins aussi...

    En groupe par contre, y a moyen de râcler vite fait les QP et donc de roll souvent les récompenses et donc d'avoir la possibilité d'obtenir du matos plus cool plus vite.
    Ceci dit, la course au matos via PvE est à mon sens inutile : beaucoup de quêtes = XP rapide = leveling assez rapide. Et je n'ai pas encore parlé du PvP (voir ci-dessous) !

    Le PvP :
    Alors Warhammer c'est avant tout des affrontements. Donc le PvP hein, faut en faire. C'est la partie fun du truc.
    Tu peux PvP et t'inscrire dans des files d'attentes pour des BG (scénarios) et quand y a une place (assez rapide en soirée) , paf t'es en BG et quand le BG est terminé, paf tu retournes où t'étais en PvE, donc tu peux alterner.
    Le BG est une bonne source à XP, chaque session durant entre 5min et 15min (en Tiers 1 et 2). Du coup si t'alternes PvE/BG en solo, tu grimpes vite, et donc c'est un peu inutile de chercher à drop du stuff qui tue. Le temps de l'avoir, t'auras certainement besoin de toutes façons de mieux.

    Ensuite l'Open RvR. C'est cool. Ca file de l'influence, de l'XP. Si tu choppes en plus les bonnes quêtes associées (tuer des joueurs, capturer/défendre un point, visiter tel point, etc... ) tu gagnes encore de l'XP dessus. Si en plus en parallèle tu fais du BG, alors c'est encore plus rapide.

    En T1/T2 faut pas être trop regardant sur le comportement de certains joueurs qui rush comme des moules et qui n'écoutent pas le lead. A la limite si ça te gonfle tu changes pour du PvE/BG, ou tu changes de zone pour voir si y a pas un autre Warband moins boulet.

    Une session Warhammer c'est tout de même assez dynamique : en 1 heure tu peux QP/PvE/BG/oRvR non stop (en soirée). Si tu te retrouves à rien faire ou à te faire chier, c'est que t'es associal.

    En tier1 & 2, je n'ai toujours pas de Guilde, et j'en ressens pas le besoin. J'aime bien me dire que j'ai d'obligation envers personne et que je peux jouer 30min, 1h ou 5h d'affilées en alternant ce que je veux en fonction des files d'attente/envie/action actuelle.

    Les "moins" notables :
    - un moteur sur ATI pas toujours top, surtout dans la masse, avec trop peu de paramètres graphiques pour permettre d'avoir pile poil ce qu'on veut à l'écran.
    - une interface (UI) daubée, mais c'est un peu le cas de tous les jeux depuis un moment. Rien que l'UI fait drop les FPS. Si t'es couillu, tu peux t'en faire une light et opérationnelle, bien meilleure que celle de base (et que toutes celles que tu pourrais trouver sur Curse ou autres, trop chargées, et donc pas optimisées, ou du moins qui ne rendent pas plus service au jeu et à son souffle).
    - Du matos de siège sous-exploité.
    - Des grandes map en oRvR mais pour finalement très peu d'action random (concentrée plutôt sur les points (normal) , et sur les alentours (entendre, les chemins directs entre chaque points) ).
    - Les nains à poil : D
    Publié le 14 avril 2009 à 11:42, modifié le 14 avril 2009 à 12:36
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 21 juil. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    46 personnes sur 55 ont trouvé cette critique utile.
    Un jeu meilleur que certaines critiques, qui ne s'embarrassent pas de nuances, ne le disent, et ô combien moins bon, cependant, que ce qu’il aurait pu être ! Bref, un jeu médiocre – ce qui, attention, ne signifie pas « mauvais » , mais « moyen » – qui, paradoxalement, finit par être plus durement critiqué qu’un jeu simplement mauvais.

    Voilà pour un résumé rapide de la suite de cette critique, utile aux paresseux qui n’auront pas besoin de tout lire. (Il s’agit de la seconde version d’une critique publiée à l’origine en avril 2009. L’orientation n’en est pas radicalement différente. )

    Pour les autres, commençons par situer : je me suis intéressé à WAR vers la fin de la NDA, je ne connaissais pas auparavant l’univers Warhammer, ce qui fait que bien évidemment mes attentes étaient réduites. Je n’ai testé le jeu qu’avec l’open bêta, après environ un an sans MMORPG, le jeu m’a accroché, j’y suis resté durant trois trimestres ; si je n’ai pas été un gros joueur (j’ai rarement dû jouer plus de dix heures par semaine, souvent moins, sauf à l’époque de mon up 40) , j’ai néanmoins suivi de près le jeu – comme rédacteur sur le site JoL WAR.

    Inutile de rappeler que, bien entendu, cette critique est purement personnelle.

    WAR a des qualités et des défauts, comme tous les autres jeux d’ailleurs ; en cela, il n’a rien d’exceptionnel. Et ces qualités, justement, font difficilement accepter les défauts, car elles montrent en contrepoint ce que le jeu aurait pu être.


    Un jeu qui n’est pas sans attraits

    Mythic a proposé avec WAR un certain nombre de choses remarquables, qu’elles soient de leur propre crû ou non. Sans chercher à me montrer exhaustif, je vais citer :
    • le Livre de la Connaissance (ToK) , qui permet d’appréhender l’univers dans toute sa saveur, y compris pour un novice en la matière, et de suivre l’évolution de son personnage. Il propose également quelques occupations alternatives à l’expérience ou aux combats entre joueurs ;
    • les Quêtes publiques (QP) , certes souvent très ressemblantes, mais qui n’en demeurent pas moins intéressantes et qui favorisent les rencontres entre joueurs ;
    • la possibilité de progresser, du niveau 1 au niveau 40, uniquement en PvP. Virtuellement, WAR avait été en la matière précédé par DAoC, lorsque Mythic avait rajouté des Vaux (avec NF, si je ne m’abuse) ; mais sur DAoC, la plupart des Vaux étaient déserts (l’activité PvP pré-50 se concentrait surtout sur Quartz et Topaze, mon Val préféré d’ailleurs) et en réalité la majeure partie de la progression se déroulait en PvE. Sur WAR, aucun problème : tant que la population du serveur demeure suffisante, il est possible d’alterner scénarios et expéditions en « RvR ouvert » et de ne pas mettre le pied en zone PvE, ou presque ;
    • à côté de ces trois gros morceaux, on peut également songer (sans développer) à : des classes souvent amusantes, des mécanismes qui sortent parfois de l’ordinaire, un système de spécialisation offrant des possibilités très variées, des races attachantes (les Peaux-vertes ! ) , le système de progression des guildes, les paysages, etc.

    En outre, deux des principales caractéristiques du jeu (sinon les principales) ont de larges aspects positifs. Malheureusement, elles entraînent également des conséquences perverses. De quoi s’agit-il ? Du fait que WAR est un jeu facile et un jeu RvR.


    Un jeu facile

    On voit souvent revenir l’expression « jeu pour casuals » (parfois teintée de mépris, étrangement). Et clairement WAR est très accueillant pour le joueur occasionnel, ou pour celui qui ne veut pas/plus investir beaucoup de temps dans un MMORPG : le jeu est très aisé à prendre en main, la progression est plutôt rapide et sans douleur, un personnage solitaire se débrouille correctement quelle que soit sa classe, l’équipement n’est guère difficile à obtenir et ne fait pas une différence énorme en PvP…
    Ajoutons que des mécanismes sont conçus pour permettre à ceux qui ne veulent pas se casser la tête pour trouver des compagnons de jeu rapidement de le faire : avec les scénarios ou les groupes ouverts, on peut se connecter une demi-heure et s’amuser immédiatement en rejoignant directement l’action. Le temps de l’heure d’attente à Druim Ligen ou autre TP pour monter un groupe viable (menacé de dispersion à la première mort ! ) est révolu.

    Mais la facilité a ses revers et peut se révéler handicapante. La facilité, sur WAR, se fait au détriment de la difficulté (ah ah) : il n’y a pas grand chose de difficile ici, alors que rien n’empêche de coupler phases de jeu aisées et plus ardues.

    C’est particulièrement perceptible durant la phase de progression : rien, alors, ne menace sérieusement les joueurs.
    Les carrières sont conçues de manière à ce que toutes puissent se débrouiller seules en PvE, y compris celles de soigneurs, et les monstres rapportent une quantité d’expérience importante (démesurée ? ) au vu de la difficulté des combats… qui s’enchaînent sans aucun temps mort. Bref, chercher un groupe stable n’a que très peu d’intérêt.
    Les quêtes, très nombreuses, peu diversifiées et extrêmement simples (tout est, de base, indiqué) , permettent de réduire drastiquement le temps de progression.
    La mort n’entraîne aucune pénalité (pardon : il faut débourser quelques maigres pièces d’argent) et sert en fait à raccourcir les temps de trajet – ah, que l’on est loin des morts redoutées qui font perdre de l’expérience et que suivent des tentatives désespérées de retour sur la tombe pour en récupérer une partie…
    Les zones sont très cloisonnées et linéaires : à telle tranche de niveau, on est ici ; puis on passe à la suivante, en avançant de la zone de départ jusqu’à la capitale (ennemie). Il n’y a donc pas d’exploration périlleuse, on ne croise de monstre effrayant qu’épisodiquement, rien ne met en danger l’avatar.

    En end game, la facilité est, là encore, de mise. La progression en rangs de renommée, par exemple, est très rapide : les rangs 80 ou approchant sont légion aujourd’hui, et sont apparus au bout de quelques mois à peine. Les premiers niveaux 40 (en expérience) , au bout de quelques jours.
    Les – rares – donjons PvE ne présentent pas d’écueils majeurs ; de toute façon, le contraire aurait été étonnant, puisque ces donjons adoptent la forme d’instances conçues pour six joueurs, limitant de facto les possibilités.
    L’équipement, qui s’obtient par ce biais ou en RvR (soit dans des sacs récompensant les prises d’objectifs, soit en accumulant des jetons qui s’échangent ensuite auprès de PNJ) , n’est pas très compliqué à obtenir, même si ça peut être un peu long (mais moins depuis la version 1. 3).
    De toute façon, l’équipement n’a pas un impact fondamental, sauf contre les monstres, et tout le monde finit par porter, peu ou prou, le même : pas de trophée rarissime et mythique, peu de diversité dans l’équipement. C’est à la fois un avantage, puisque les joueurs ne sont pas pénalisés lorsqu’ils ont un temps de jeu réduit, et un inconvénient, dans la mesure où il n’y a pas d’investissement, ni temporel, ni émotionnel, qui s’attache à ce que l’on porte.

    Ce manque d’attachement à ses personnages est, d’après moi, une des tares majeures d’un jeu qui a trop été conçu dans l’optique de ne pas être trop lourd pour les joueurs : de fait, on monte un personnage au niveau 40 rapidement, on l’équipe sans problème, on accumule de la renommée de la même façon. On n’a pas le temps de se sentir content d’avoir achevé quelque chose de difficile ou de se sentir fier de posséder un bijou rare, tout est transitoire et accessible.

    Avoir un temps de jeu plutôt faible – c’est mon cas – n’est donc pas un handicap. Mais cette logique a peut-être été poussée trop loin sur WAR. La même remarque peut être faite à propos du RvR…


    Un jeu RvR

    WAR a été promu comme un jeu RvR. Et très clairement, il l’est ; il est même avant tout et presque intégralement un jeu RvR. Qu’est-ce qu’un jeu RvR ? Un jeu dans lequel les joueurs d’une faction sont en lutte constante avec ceux d’une autre faction (ou de plusieurs autres factions, comme c’était le cas dans DAoC).
    RvR ne signifie pas « affrontements de masse » ni « PvP seulement » , cela fait référence à un affrontement entre joueurs sur une échelle vaste, placé au centre du jeu.
    Et, très clairement, c’est le cas de WAR : l’affrontement entre l’Ordre et la Destruction n’est pas marginal, une activité à laquelle les joueurs peuvent ou non se consacrer selon leur humeur du moment, c’est le cœur du jeu.
    En effet, quoi que fassent les joueurs, ou presque (on peut exclure l’artisanat et le roleplay) , leurs actions ont un impact sur le RvR. Faites-vous des quêtes ou des quêtes publiques ? Faîtes-vous des scénarios ? Vous aidez votre faction à prendre le contrôle de la zone (lock) dans laquelle vous évoluez. Le RvR n’est pas l’apanage des zones de RvR ouvert et ne se limite pas aux affrontements entre joueurs : dans les zones dites PvE, dans les instances PvP, le cadre global reste celui du RvR et il est directement concerné.

    En ce sens, WAR est bien plus un jeu RvR que son prédécesseur DAoC. Alors que sur DAoC, les joueurs pouvaient se couper sans problème du RvR qui ne se déroulait que dans les zones PvP (pour l’essentiel, les zones frontières) et qui avait un faible impact hors d’elles (les bonus octroyés par les reliques) , il faut vraiment le vouloir pour se couper du RvR sur WAR.
    Beaucoup de joueurs faisaient tout autre chose que du RvR sur DAoC : sorties PvE de grande ampleur dans les zones épiques, dans les donjons SI puis dans les ML (qui pouvaient capter certains jours au moins une centaine de joueurs d’une même faction, par exemple quand une ML4 et une ML8 étaient organisées le même jour…) , farm divers sur ToA, artisanat, commerce (dans les zones de housing) , exploration, reroll
    Autant d’actions qui avaient un effet indirect sur le RvR ; sur WAR, les sorties PvE n’ont pas d’ampleur, il n’y a presque rien à farm, l’artisanat et le commerce sont très réduits, le reroll peut se faire en PvP uniquement. Bref, sur WAR, les actions ont au contraire un effet direct sur le RvR car presque tout participe de l’affrontement contre la faction adverse.

    Voilà en quoi le slogan du jeu, « war is everywhere » , s’appuie sur une base réelle. La guerre est partout, on ne peut pas s’en couper, on y participe toujours – ou presque. L’imbrication des zones PvE et PvP en est le symbole, là où sur DAoC elles étaient au contraire strictement délimitées (impossible de visiter un royaume ennemi). WAR a donc poussé plus loin que DAoC le concept de RvR en le plaçant plus encore au centre du jeu – ce qui ne veut pas dire, pour autant, que sa mise en œuvre ait été plus heureuse : c’est une autre affaire.

    Qu’en penser ? Eh bien, comme pour la facilité, la logique du jeu RvR a sans doute été trop suivie, dans la mesure où si l’on ne veut pas s’intégrer à la bataille Ordre contre Destruction, à un moment où à un autre, le panel d’activités à disposition est extraordinairement réduit.
    Le PvE est très limité : quelques instances pour six joueurs, où de surcroît il est inutile de retourner une fois que l’on y a obtenu l’armure correspondante, puisqu’il est impossible d’échanger la majeure partie des objets que l’on y trouve. A vrai dire, les rencontres PvE les plus corsées se trouvent à la fin de la campagne RvR, dans la capitale ennemie…
    L’artisanat est très pauvre – à peine deux métiers de fabrication, limités à des « consommables » – et il n’est ni vraiment amusant, ni capable d’alimenter des séances de jeu.
    Bref, les possibilités de faire du commerce sont, au mieux, maigres : les « objets liés » , le peu de diversité de l’équipement et la faiblesse de l’artisanat font que l’économie est peu développée.
    L’exploration est, on l’a dit, réduite, le monde étant très balisé, linéaire et ordonné.
    Quant au roleplay, Mythic (et, par extension, GOA, mais GOA semble n’avoir en fait aucune marge de manœuvre en quoi que ce soit vis-à-vis de Mythic) ne fait pas d’effort pour le promouvoir ou l’encourager. Dommage pour un univers de cette carrure.

    En somme, si l’on n’a pas envie de faire du PvP dans le cadre de la campagne RvR, on se retrouve très vite à tourner en rond ; reste à compléter son Livre de la Connaissance et à monter d’autres personnages… en PvP.
    L’absence d’alternatives, comme il en existait au contraire beaucoup sur DAoC, se fait alors cruellement ressentir : WAR manque de variété, et quand on n’a pas envie de PvP (parce qu’on veut changer un peu, que le RvR ouvert n’est pas agréable à ce moment – trop ou pas assez d’adversaires, pas de compagnons de jeu avec qui l’on voudrait jouer…) , reste à déco.


    Problèmes de gestion et de développement

    C’est sur cette trame que s’insèrent tous les problèmes concrets rencontrés par les joueurs. Pour ce qui est des bugs, il n’y a rien de vraiment handicapant : rien de comparable, par exemple, aux cris de la Banshee traversant les structures pendant des mois et des mois, ou aux X champignons impossibles à cibler à certains endroits, autant de bugs qui ont empoisonné longtemps le RvR de DAoC.
    Mais il y a une accumulation de choses plus petites, qui ne sont pas résolues, ou qui réapparaissent au fil des patchs alors qu’elles avaient été réglées, et qui finissent par se révéler usantes.

    Le plus gros problème est celui des performances lors des affrontements de masse. Les serveurs peinent assez souvent dans ce contexte (même si certains palliatifs ont permis de réduire la fréquence des crashs) , générant des lags qui nuisent à l’expérience de jeu ; auxquels l’on peut ajouter toute une panoplie d’autres problèmes de performances, côté client, qui font douter de la bonne optimisation du moteur utilisé.

    C’est un problème d’autant plus gênant que la plupart des joueurs attendent d’un jeu RvR qu’il leur permette de se mettre sur la gueule à plusieurs centaines. La première mouture du jeu, qui faisait la part belle aux instances PvP dont la progression suivait celle de la campagne RvR générale, minorait cet aspect du jeu ; les retours des bêta testeurs de l’époque ont été, d’après les témoignages de certains d’entre eux, très négatifs, d’où un revirement de Mythic pour introduire un « RvR ouvert » qui n’a cessé, depuis, de prendre de l’importance, jusqu’à devenir désormais le cœur même du jeu.
    Cependant cette greffe s’est opérée sur un jeu qui n’avait pas été conçu pour et le résultat se trouve en inadéquation avec les moyens fournis. Le manque d’optimisation du client pour le combat de masse ne se serait pas fait sentir sur un jeu misant sur les combats instanciés mettant en scène des groupes restreints.

    De même, cette prise d’importance du « RvR ouvert » a mis en lumière un autre problème structurel du jeu : le tête-à-tête entre l’Ordre et la Destruction, qui pouvait certainement passer dans le cadre de scénarios instanciés opposant des groupes de même importance numérique, se révèle néfaste lorsque le cadre de l’affrontement devient la plaine et lorsque le déséquilibre est la norme. Trop souvent se met en place un schéma bête et méchant : une faction écrase l’autre, dont les joueurs finissent par se montrer de moins en moins, jusqu’à ce que les joueurs de la première faction ne se lassent et que la tendance ne se renverse…
    Lorsqu’une faction est dominée, un mécanisme d’écrasement se met en route et la domination se renforce : contrairement à DAoC, il n’y a pas d’incertitudes induites par la présence d’une troisième faction (qu’il ne faut pas non plus idéaliser : le plus souvent, deux factions exerçaient une pression de fait sur la troisième, la plus faible ; mais enfin, cela permettait de sortir de la bipolarité).
    Et sur ce point également, le changement d’orientation du jeu a créé une situation dont il semble difficile de sortir ; en effet, rajouter une faction ne serait rien de plus que refaire le jeu du début à la fin.

    A se demander si, à l’époque, Mythic n’aurait pas mieux fait de poursuivre dans son optique initiale de campagne instanciée, plutôt que de chercher à répondre aux attentes des bêta testeurs. Cela n’aurait probablement pas plu à beaucoup, mais le jeu aurait bénéficié d’une ligne directrice de développement cohérente et aurait sans doute trouvé son public quand même.

    Car, au-delà des performances et des déséquilibres structurels, la mise au centre du « RvR ouvert » a favorisé la comparaison entre DAoC et WAR, alors même que ce dernier ne devait pas être un « DAoC 2 » (qui n’est pour l’instant qu’un fantasme de joueurs). Ce qui, bien évidemment, ne tourne pas en la faveur d’un jeu qui, malgré ses qualités, n’avait pas été pensé dans cette optique :
    • zones de « RvR ouvert » trop petites, souvent en forme de couloir, favorisant un effet d’entonnoir (concentration de la masse dans des goulots d’étranglement) et minorant la part de la stratégie ;
    • possibilités de roaming très limitées (absence de compétences de vitesse, de compétences de contrôle des foules de longue durée…) ;
    • mécanismes qui favorisent les regroupements de joueurs au détriment de la diversité du jeu : jouer seul, à deux ou à six, est certes possible, mais pas forcément évident ;
    • système de collisions qui se révèle finalement très peu opérant (sauf pour bloquer un escalier) et semble générer a contrario des problèmes de performances lourds dans les combats de masse ;
    • combats de structure tous semblables, avec des possibilités limitées (emplacements pour armes de siège par exemple) …

    Certains points sont peu à peu modifiés (citons les améliorations des forts par les guildes) , mais parfois trop tard, parfois de façon insatisfaisante, parfois cela tombe à côté… et les réussites ne sont pas suffisamment nombreuses ni significatives pour faire oublier les problèmes persistants.
    D’où l’impression, désagréable, que les développeurs ne savent pas forcément où ils vont, et que l’expérience sur le titre précédent n’a pas été capitalisée.

    La gestion au quotidien renforce malheureusement ce sentiment, qu’il s’agisse des multiples patchs ou arrêts serveurs pour cause de maintenance dont les effets positifs sont, au mieux, difficiles à percevoir, ou de la manière de concevoir le parc des serveurs.
    Démesuré à la sortie (plus d’une soixantaine de serveurs) , ce parc n’a cessé depuis de se réduire comme une peau de chagrin, au gré des migrations et des fermetures. Mesures sans doute nécessaires – personne ou presque n’a envie de jouer sur un serveur vide – mais qui arrivent parfois avec du retard (Har Ganeth en est l’exemple le plus criant du côté des serveurs francophones) et qui sont menées sans aucune transparence sur l’état des serveurs de destination, favorisant les départs vers les serveurs à la limite de l’engorgement au détriment de ceux qui accueilleraient avec plaisir du sang neuf, ou déséquilibrant les situations préexistantes car les joueurs ne peuvent pas connaître vraiment les équilibres entre Ordre et Destruction.
    Pour faire un aparté sur ce sujet, je ne suis pas certain que GOA soit le principal responsable de ces choix malheureux : les vagues de transferts ont généralement eu lieu de manière simultanée sur les serveurs européens et américains, et selon les mêmes modalités. Il est donc possible qu’en matière de gestion des serveurs européens, ce soit chez Mythic et non chez GOA que les décisions soient prises – les termes du contrat d’exploitation en Europe n’étant pas connus.


    En guise de conclusion : de la sortie du jeu à l’été 2009

    Quand WAR est sorti, il n’était pas mal du tout : on s’y amusait facilement, rapidement. Certains systèmes présents étaient vraiment intéressants. Ce n’était pas la merveille que le marketing avait promue (mais il faut être franchement naïf pour croire ce que des publicitaires racontent…) mais il y avait un bon potentiel – visible sans problème dès lors que l’on ne cherchait pas à retrouver un ancien MMORPG complètement idéalisé.
    Une dizaine de mois plus tard, le bilan est un peu plus mitigé ; car si le potentiel n’a pas disparu, il a été assez peu, ou mal, exploité durant ce laps de temps. En cherchant à retenir la clientèle à travers des changements variés (de plus en plus de « RvR ouvert » alors que l’optimisation n’est pas forcément au rendez-vous, les « carottes » de plus en plus nombreuses, des simplifications qui interviennent déjà ( ! ) …) , Mythic semble naviguer au coup par coup et ne pas avoir de perspective à long terme, comme si, chez eux, personne n’avait imaginé que WAR ne serait pas le prochain hit des MMORPGs.

    Le développement s’est, à mon sens, complètement égaré en cherchant à en faire toujours plus au lieu de chercher à « faire mieux » : rajouter des couches de contenu au lieu de finaliser et d’adapter le contenu existant à la nouvelle conception du jeu.
    C’est un peu le problème de l’Appel aux Armes. Pendant cinq mois, Mythic a bossé sur l’introduction de nouveaux contenus, en particulier la Terre des Morts ; dans le même temps, des chantiers tels que repenser le RvR ouvert du palier 4 pour en faire un point central digne de ce nom, ou reprendre les sièges des capitales régulièrement critiqués, ont été largement laissés de côté. Ils ne sont revenus sur le devant de la scène que récemment – à l’occasion des changements intervenus dans l’équipe dirigeante.
    Il y a eu une inversion des priorités que je juge désastreuse : des mois précieux ont été perdus, d’où une impression de gâchis.

    A l’origine, WAR avait tout pour être un jeu RvR excellent : une licence prestigieuse, une boîte qui devait normalement s’appuyer sur une expérience notable, la volonté des développeurs. Le résultat, en septembre 2008, a été en deçà des attentes – pas forcément très réalistes, ceci dit – de beaucoup, mais n’en était pas moins tout à fait convenable et le potentiel demeurait pour qu’il devienne à court terme un très bon jeu.
    Après plusieurs mois perdus, la situation n’a pas empiré ; au contraire, elle a, à mon avis, évolué de manière plutôt positive. Mais pas forcément assez, ni assez vite. Le résultat apparaît finalement comme un peu décevant, lorsque l’on songe à ce qu’il aurait pu être - les déceptions engrendrées expliquent sans doute que certains de ceux qui ont tellement cru en WAR avant sa sortie soient aujourd'hui si radicaux dans leur jugement, noircissant à outrance le tableau.

    Les bases d’un développement ultérieur ambitieux existent toujours, mais le temps et la motivation nécessaires seront-ils dégagés par la nouvelle équipe dirigeante de l’entité regroupant Bioware et Mythic ? WAR restera-t-il un jeu ni franchement mauvais, ni franchement bon, un jeu moyen, correct, agréable, divertissant, mais qui n’allume pas la petite étincelle qui fait que ?
    Publié le 6 avril 2009 à 21:55, modifié le 21 juil. 2009 à 17:26
    46 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 avril 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    3 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Alors voila je me suis mis il y a une semaine sur Warhammer Online

    En effet ayant joué a wow Une petite année j'ai trouvé la déception lourde...
    (pas pour longtemps^^)
    A cause des graphismes qui sont vraiment pour Adultes (c'est plus du tout du cartoon comme dans wow).

    Donc là ça peut parfois choquer et ça m'a pas mal surpris.

    Mais ! Une fois quelques lvl acquis et une petite guilde, le jeu devient unique avec un système de RvR extraordinaire (quête PvP, ect... )
    (RvR = Royaume vs Royaume)

    En gros plus vous défendez de forts ou en attaquez plus vous débloquez des Objets Épiques ou Même Mythiques^^ (rares et très rares).

    Les prises de fort sont tout à fait ÉNORMES ^^
    (la possibilité de manier des engins de sièges lors des assaut est très très plaisante. ) (autant en défense que en attaque : jet d'huile bouillante en défense^^)

    A noté également de nombreux BG.

    Le jeu est très prenant le leveling très plaisant, les quêtes aussi bien PvP que PvE sont très bien pensées. (lvl 4O max pour l'instant)

    (A noter peut de diversité dans les spécialisation pour les personnages. )

    Il n'y a que 3 spécialisations différente avec seulement que 5 attaques par spécialisations.
    (Le jeu n'est pas vieux, tout ce-ci va s'améliorer pour finalement arriver à la perfection. )

    Dernier point, le prix très accessible avec un abonnement mensuel de 11 euros.

    En résumé ce jeu n'a pas fini de faire parler de lui les prochains patchs annonces des chose très prometteuse.

    Avec ce jeu même lvl 4O l'ennuie y est impossible Grâce au système RvR / PvP.
    (ce qui change de l'ennuie de wow à force de BG --" au lvl Maxi... )

    Voila je recommande ce jeu activement. ; )

    Serveur Athel Loren : D
    Publié le 6 avril 2009 à 15:36, modifié le 8 avril 2009 à 18:12
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 30 juin 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    13 personnes sur 19 ont trouvé cette critique utile.
    5/10

    Mitigé

    J'ai appris l'existence de WAR seulement lorsque ses forums sont apparus sur Jol.
    A l'époque je jouais encore à WoW.

    Wow a fini par me lasser (graphismes bidons)
    Alors je me suis laissé tenter par War, je suis toujours dans mon premier mois d'essai (Furie T2) au début c'est plutôt frais et accrochant.
    Les bons points :
    - Graphisme correct
    - Contenue Rvr complet
    - Bon nombre de choix races/classes

    Les mauvais points :
    - Trop de sacades/lag ce qui restreint l'accès du jeux a des configs joueurs
    - Pve chiant
    - Manque d'informations (je ne connaissait l'existence que de deux instances apparemment il y en existerait même en T1)
    - Manque de "réunion" je dit sa car je trouve les capitales beaucoup trop désertes et sans interêt

    L'artisanat :
    Je ne connait pas, sérieusement dites moi quels sont les métiers ?

    Voila je me dit que comme chaque jeu il a ses défauts malheureusement.
    L'abonnement ne vaut pas 12€ mais sans cette abonnement (je le pense) le jeu ne subsisterait pas
    Mythic a voulu viser trop haut.
    Ils en feront les frais.

    Suite à un petit retour sur War de 1 mois je up ma critique :

    Ca n'a pas avancé, le jeu est toujours aussi mal optimisé, aucun ajout de contenu sauf cette fameuse Terre Des Morts :
    rien d'innovant... des QP comme on en vois plein, c'est beau mais c'est très petit... ça vaut certainement pas les Abysses de DAoC.

    Ensuite la fusion Mythic-Bioware ? Ca n'apporteras certainement rien de bon au final.
    Le départ de Mark Jacob est très inquiétant.
    Publié le 5 avril 2009 à 14:03, modifié le 30 juin 2009 à 12:32
    13 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Répartition des notes de Warhammer Online
Répartition des notes (1420 votes)

Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu